Monde

Graves incidents à Anjouan

Dégradation de la situation aux Comores

Témoignages.re / 16 octobre 2018

JPEG - 11.6 ko

Les Anjouanais se révoltent aujourd’hui. On compte actuellement plusieurs blessés et plusieurs arrestations. Et ce n’est pas tout, Azali a envoyé l’armée pour calmer la situation ; or au-delà des barricades, des armes sont encore aux mains de civils à Anjouan, essentiellement des bakaristes. Une source militaire parle de "plus de 400 armes".

- Des routes barrées depuis hier soir dans les régions de Sima. Les routes de Mdjamawe et de Bandrani sont coupées, aucune circulation n’est possible.
- Dans le Nyoumakele, la route serait barrée à Nkohani entre M’remani et Hadda au croisement de la route qui va vers Moya
- A Mutsamudu, les routes de Habomo, Paje, Furtaleza yakeleju, près du cimetière catholique sont coupées.
- Les manifestants ont été dispersés par des militaires cagoulés, utilisant des grenades assourdissantes et des tirs ont eu lieu.
- Des arrestations ont lieu à Mutsamudu.
- D’un autre côté, un haut parleur aurait diffusé un message invitant les gens à se défendre avec les armes à leur disposition.
- A Mutsamudu, les gens n’osent pas sortir de chez eux, la ville est paralysé, aucune activité. Un militaire d’Anjouan déconseille fortement la population de sortir, surtout les enfants.

Source : Actu-comores.com