Les morts s’accumulent dans les rues et les maisons bombardées

Guerre coloniale à Gaza : 18 787 tués par l’armée israélienne depuis le 7 octobre

15 décembre 2023

Le ministère palestinien de la Santé a déclaré hier que 18 787 personnes ont été tuées depuis le début de l’invasion de Gaza par l’armée israélienne. De nombreux morts sont encore sous les décombres des maisons détruites par les bombardements ou dans les rues. Plus de 2 millions de réfugiés palestiniens survivent dans le ghetto de Gaza.

Ashraf al-Qudra, porte-parole du ministère de la Santé de Palestine à Gaza a indiqué hier qu’au moins 179 personnes ont été tuées et 303 blessés dans des attaques de l’armée israélienne la veille.
Depuis le 7 octobre, date du début des bombardements sur les zones urbaines peuplées de civils, ce sont 18 787 morts et 50 897 blessés.
Un grand nombre des victimes sont encore sous les décombres des maisons détruites par les bombardiers, et dans les rues, a-t-il ajouté.

Plus de 2 millions de réfugiés palestiniens survivent dans le ghetto de Gaza. Ils sont très souvent privés d’eau et d’électricité. Accéder à des soins fait courir un risque mortel, car l’armée coloniale israélienne bombarde les hôpitaux et les ambulances. Tout le personnel d’un hôpital a d’ailleurs été pris en otage par les militaires. Les personnes libérées disent avoir subie des tortures de la part de l’armée d’occupation de la Palestine.

A la Une de l’actu

Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?