Monde

Jacob Zuma appelle à une résolution de la crise à l’amiable

L’armée prend le pouvoir au Zimbabwe

Témoignages.re / 16 novembre 2017

Le chef de l’Etat sud-africain, en sa qualité de président de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) a, pour sa part, dépêché des émissaires spéciaux au Zimbabwe et en Angola au vu de la situation qui prévaut au Zimbabwe.

JPEG - 11.6 ko

« Le président a envoyé le ministre de la Défense et des Vétérans de l’armée, Mme Nosiviwe Mapisa-Nqakula et le ministre de la Sécurité intérieure, Bongani Bongo au Zimbabwe pour rencontrer le président Robert Mugabe et la force de défense zimbabwéenne », indique un communiqué officiel. Les émissaires spéciaux se rendront également en République d’Angola pour voir le président Joao Lourenco, président de l’organe pour la politique, la défense et la sécurité de la SADC pour l’informer de la situation.

Selon le communiqué, le président Zuma a également renouvelé son appel au calme et à la retenue, tout en demandant que la ZDF(armée du Zimbabwe) s’assure que la paix et la stabilité soient maintenues en Zimbabwe. La SADC va continuer à surveiller étroitement la situation.

Le président Zuma, au nom de la SADC, a exprimé son inquiétude face à la crise politique en cours au Zimbabwe. Il a appelé au calme et à la retenue et exprimé le souhait que la situation au Zimbabwe ne débouche pas sur des changements inconstitutionnels de gouvernement, ce qui serait contraire aux positions de la SADC et de l’Union africaine (UA). Le président Zuma a invité le gouvernement et l’armée du Zimbabwe à résoudre cette crise politique à l’amiable et à s’assurer que le maintien de la paix et la sécurité dans le pays ne soit pas compromis.