Monde

L’accès de la jeunesse à la terre

Conférence sur la politique foncière en Afrique

Témoignages.re / 15 novembre 2017

Addis-Abeba accueille depuis hier la deuxième conférence sur la politique foncière en Afrique axée sur le thème : “L’Afrique que nous voulons : Réaliser la transformation socio-économique à travers un accès inclusif et équitable de la jeunesse à la terre », a-t-on appris, ce lundi, des organisateurs dans la capitale éthiopienne.

JPEG - 57.3 ko

Organisée par l’initiative de politique foncière (Land Policy Initiative - LPI), une initiative conjointe de la Commission de l’Union africaine (CUA), de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et de la Banque africaine de développement (BAD), la deuxième conférence sur la politique foncière en Afrique se veut un événement de politique et d’apprentissage destiné à approfondir les capacités d’élaboration de politiques foncières en Afrique grâce à un meilleur accès aux connaissances et informations sur l’élaboration des politiques foncières et leur mise en œuvre.

Le thème de cette deuxième conférence s’inscrit dans le cadre de la déclaration par l’Union africaine de 2017 comme l’année de la jeunesse, sous le thème « Tirer parti du dividende démographique en investissant sur la jeunesse ». La rencontre permettra de créer un espace pour la présentation des produits de recherche et attirer l’attention des gouvernements, des parlementaires, des agriculteurs, des chercheurs, de la société civile, du secteur privé et des donateurs sur les questions et le statut des politiques foncières en Afrique.

Cette deuxième conférence se tient tous les deux ans. Elle complétera les initiatives existantes en matière de politique foncière qui ont lieu au niveau mondial. Prévue pour durer quatre jours, la conférence comprendra des sessions plénières, des événements parallèles, des expositions et l’utilisation des médias sociaux pour atteindre un public plus large, y compris les jeunes.

Source de conflits

Selon une étude récente, la majorité des conflits qui ont entravé le développement de l’Afrique, trouvent leurs racines dans les questions de gouvernance foncière, exacerbées par la politisation de l’ethnicité. Les terres étant au cœur des moyens de subsistance en Afrique, l’accès, le contrôle et la compétition pour les ressources foncières sont souvent utilisés pour propager les inégalités socio-économiques.

Les conflits ethniques liés aux terres en Afrique revêtent différentes formes. Une analyse des causes de ces conflits met en lumière des liens forts avec les griefs fonciers, qui peuvent être résolus grâce à des politiques foncières inclusives et le renforcement des capacités des spécialistes des questions foncières afin de garantir que des approches sensibles aux conflits sont appliquées dans la réalisation de leurs activités.