Monde

L’Inde investit dans l’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique

Le commerce entre l’Inde et l’Afrique atteint 62 milliards de dollars

Témoignages.re / 17 août 2018

A l’occasion du Jour de l’Indépendance de l’Inde, le renforcement des liens indo-africains reste une priorité, et l’illustration d’une histoire et d’une vision communes pour l’avenir des deux régions. Le premier ministre indien Narendra Modi a rappelé que l’actuel partenariat indo-africain comprend la mise en œuvre de 180 lignes de crédit, équivalant à 11 milliards de dollars US, dans plus de 40 pays africains, et de 600 millions de dollars US en subventions.

JPEG - 11.6 ko

L’Inde vient de fêter ses 71 ans d’indépendance. En 1947, le parlement britannique vota l’India Independence Act, qui donna au pays la liberté de se prononcer sur son propre avenir. Avec l’indépendance, les liens entre l’Afrique et l’Inde se sont encore consolidés, à l’heure où les pays africains et l’Inde se sont extraits du pouvoir colonial, avec la détermination de développer leurs régions grâce à un partenariat réciproque. L’Inde est ainsi devenue un partenaire de confiance en Afrique.
Lors d’une récente visite en Ouganda, le premier ministre indien Narendra Modi a rappelé que l’actuel partenariat indo-africain comprend la mise en œuvre de 180 lignes de crédit, équivalant à 11 milliards de dollars US, dans plus de 40 pays africains, et de 600 millions de dollars US en subventions.

Aujourd’hui, le commerce de l’Inde avec l’Afrique dépasse les 62 milliards de dollars US, et des projets sont en place pour accroître ce volume. L’Inde a adopté une approche à long terme pour son engagement vis-à-vis des pays africains, en prenant part aux institutions existantes afin d’encourager la volonté du continent à se construire de l’intérieur. Cette approche se reflète notamment à travers de la récente décision du gouvernement indien d’investir 10 millions de dollars US dans l’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique (ACA).

Cette participation fait de l’Inde le premier gouvernement non-africain à devenir membre de l’assureur panafricain d’investissements et de crédits multilatéraux, avec l’objectif affiché de stimuler le commerce entre l’Inde et l’Afrique.
L’Export Credit Guarantee Corporation of India (ECGC) représentera la participation actionnariale du gouvernement dans l’ACA. D’après les résultats les plus récents de l’ECGC, ses expositions totales s’élèvent à 99 milliards de dollars US, et la société assure 32% des exportations indiennes. L’ECGC évolue en Afrique depuis les années 60 et projette d’approfondir ses engagements en Afrique.

Les prêteurs sont soumis à des réglementations qui les empêchent de prêter des sommes importantes aux Etats souverains sollicitant des investissements secondaires, ce qui est le cas de la plupart des pays africains. Les institutions telles que l’ACA capables d’offrir une assurance d’investissement peuvent aider à atténuer les risques, et donc apporter des capacités de prêts et d’investissements supplémentaires aux marchés africains.