Monde

La Chine mène des projets énergétiques de près de 7 000 MW en Ethiopie

Le monde change

Témoignages.re / 23 juin 2018

D’après l’ambassadeur de la République populaire de Chine en Ethiopie, Tan Jian, l’énergie figure au rang des priorité dans la coopération entre la puissance asiatique et le pays d’Afrique de l’Est. Le détail des projets en cours

JPEG - 11.6 ko

La Chine considère l’énergie comme une priorité dans son partenariat stratégique de coopération avec l’Ethiopie, a souligné l’ambassadeur chinois en Ethiopie, Tan Jian, dans une interview accordée à Xinhua citée par Energies Média.
“L’énergie est nécessaire pour le développement économique, alors que l’Ethiopie entreprend une industrialisation massive avec l’aide de la Chine”, a expliqué M. Tan.
La Chine encourage ses entreprises à investir dans le secteur de l’énergie de l’Ethiopie, notamment dans le secteur de l’énergie éolienne et hydraulique, et à aider à améliorer le réseau électrique du pays, a-t-il poursuivi.

Les entreprises chinoises jouent un rôle majeur dans les grands projets énergétiques en Ethiopie, comme dans celui concernant la ligne de transmission électrique de haute tension à un barrage hydraulique de 6450 MW actuellement en construction sur le Nil Bleu, des projets de fermes éoliennes Adama I de 51 MW et Adama II de 153 MW et du projet hydraulique de Tekeze de 300 MW.
L’Ethiopie se lance dans d’importants projets d’énergie qui, le pays l’espère, augmentera la capacité de production nationale d’électricité de 4300 MW produits actuellement à 17300 MW d’ici 2020.
L’Ethiopie compte sur ces projets pour devenir une plateforme manufacturière pour l’industrie légère et une économie à revenus moyens d’ici 2025.
L’ambassadeur a informé que la Chine a également aidé l’Ethiopie avec son expertise dans la finance et la construction sur d’autres projets d’infrastructures comme la ligne ferroviaire électrifiée de 752 km reliant l’Ethiopie à Djibouti.

A l’approche du sommet du Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC) prévu en septembre à Beijing, Tan Jian estime que l’approfondissement du partenariat énergétique entre l’Ethiopie et la Chine devrait être au cœur des discussions entre les deux pays.
Le FOCAC, lancé en 2000, est un forum organisé tous les trois ans pour discuter du mécanisme de coopération entre la Chine et les pays africains dans différents domaines.