Monde

La SADC salue l’œuvre de Robert Mugabe

« Son appel continuera à nous inspirer »

Témoignages.re / 25 novembre 2017

Alors que le Zimbabwe a investi ce vendredi son troisième président depuis son accession à l’indépendance en 1980, le secrétariat de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) a félicité plus tôt l’ex-Président Robert Gabriel Mugabe, pour sa « décision courageuse » de quitter le pouvoir, une semaine après la prise de contrôle de la capitale par l’armée et le jour du lancement d’une procédure de destitution par l’Assemblée nationale du Zimbabwe.

JPEG - 11.6 ko

La SADC l’a également félicité pour son engagement de toute une vie au service de son pays et de la région. « La SADC se rappellera cette décision comme une démonstration claire de la véritable stature d’homme d’Etat et comme une partie de l’héritage du Président Mugabe », dans un communiqué lu vendredi à Gaborone, au Botswana, par Stergomena Lawrence Tax, secrétaire exécutive de la SADC.

Emmerson Mnangawana a prêté serment ce vendredi au National Stadium d’Harare et le pays s’apprête à prendre un nouveau départ.

Le communiqué souligne que depuis sa formation, la SADC a bénéficié de la contribution du Président Mugabe, 93 ans, « en tant que véritable champion du panafricanisme », à la promotion de la coopération régionale, du développement et de l’intégration. La SADC se souviendra de lui comme d’un combattant dans la lutte de libération pour l’indépendance du Zimbabwe et comme l’un des pères fondateurs de notre bien-aimée SADC. En tant qu’icône de la libération, le Président Mugabe a offert un message d’espoir et d’unité à des millions de ses compatriotes quand il est devenu le premier Premier ministre noir du Zimbabwe nouvellement indépendant le 18 avril 1980.

« En tant que président de la SADC, entre 2014 et 2015, le Président Mugabe a encouragé l’élaboration et l’adoption de la Stratégie d’industrialisation et de la feuille de route de l’organisation (2015-2063). A travers cette stratégie, le Président Mugabe envisageait la transformation des économies de la SADC dépendantes des matières premières, en économies profitant de la valeur ajoutée et de la valorisation de leurs ressources et en économies tournées vers la technologie.

D’après le communiqué, lors de sa dernière visite au siège du secrétariat en mai 2015, le Président Mugabe a insisté sur la nécessité de réaliser la vision de la SADC, celle d’un avenir commun pour les peuples d’Afrique australe. Il l’a cité pour avoir déclaré à cette occasion « alors que nous allons de l’avant, œuvrons à la réalisation de notre vision en bâtissant une région dans laquelle il y aura un degré élevé d’intégration et d’harmonisation… « Ce n’est pas une option, mais un impératif, si nous voulons répondre véritablement aux aspirations de notre peuple ».

« Son appel continuera à nous inspirer en tant que région jusqu’à ce que nous réalisions cette vision commune », a indiqué la SADC.