Monde

La Turquie plus grande prison de journalistes du monde

Selon le Syndicat des journalistes tunisiens

Témoignages.re / 27 décembre 2017

La Turquie est « la plus grande prison pour les journalistes professionnels dans le monde », accuse le Syndicat des journalistes tunisiens, qui affirme que dans ce pays, « plus de 149 journalistes sont toujours derrière les barreaux dans des conditions inhumaines ».

JPEG - 11.6 ko

Dans un communiqué publié lundi soir, à la veille de la visite, mardi dernier, en Tunisie du président turc, Recep Tayyip Erdoğan, le Syndicat des journalistes tunisiens dénonce la poursuite du jugement en Turquie de journalistes turcs et qui est qualifié de « politique » par l’Union internationale des journalistes.

Le Syndicat des journalistes tunisiens accuse le régime turc d’avoir exploité le coup d’Etat manqué en juillet 2016 pour mieux violer la liberté de la presse dans le pays, en lançant des campagnes de dénigrement contre des dizaines de médias et des journalistes, et en fermant par la force plusieurs structures de presse, alors que les forces de sécurité et de renseignement ont pris d’assaut ces structures et agressé leurs travailleurs.

A travers son communiqué, le Syndicat des journalistes tunisiens a renouvelé son soutien « aux camarades turcs » qui font face à « une campagne sans précédent d’intimidation et d’assujettissement », faisant porter la responsabilité de cette situation au président Recep Tayyip Erdoğan, avant d’appeler le président tunisien, Béji Caïd Essebsi, à aborder la question lors de sa rencontre avec son homologue turc.

Le syndicat a appelé tous les journalistes tunisiens et les membres de la société civile à prendre part au sit-in de soutien qu’il organise à son siège mardi avec les camarades turcs.