Monde

La Zambie pour un règlement rapide et pacifique au Zimbabwe

L’armée prend le pouvoir

Témoignages.re / 16 novembre 2017

Le président zambien, Edgar Lungu, a affirmé avoir encouragé toutes les parties prenantes au Zimbabwe voisin à œuvrer en vue de parvenir à un règlement rapide et pacifique de la situation actuelle qui prévaut dans le pays, suite à la prise du pouvoir par l’armée.

JPEG - 11.6 ko

« Nous suivons très attentivement l’évolution de la situation au Zimbabwe. Nous gardons ouvertes nos lignes de communication avec l’administration et nous échangeons avec nos autres voisins de la région. J’ai encouragé toutes les parties prenantes au Zimbabwe à œuvrer en vue de parvenir à un règlement rapide et pacifique de l’impasse et à respecter les droits de l’homme », a déclaré le président Lungu actuellement en visite d’Etat au Caire, en Egypte, indique un communiqué publié par son conseiller à la presse et aux relations publiques, Amos Chanda.

Le ministre zambien des Affaires étrangères, Harry Kalaba, qui accompagnait le président au Caire s’est envolé pour Gaborone, au Botswana, pour prendre part aux rencontres conviées par la Troïka de défense et de sécurité de la Southern Africa Development Community (SADC).

Les ministres des Affaires étrangères de l’Afrique du Sud, de l’Angola et de la Zambie sont tous membres de la Troïka.

« La Zambie va continuer à faire pression pour des mesures en vue de préserver la sécurité dans notre cadre de coopération régionale. La SADC et l’Union africaine (UA) ont déclaré sans équivoque le caractère sacré des constitutions nationales”, a déclaré Kalaba avant de s’envoler vers Gaborone.