Monde

Le Parlement européen appelle l’UE à reconnaître Juan Guaido

Témoignages.re / 1er février 2019

Les 28 pays membres n’ont pas encore franchi le pas d’une reconnaissance collective, même conditionnelle, de Juan Guaido, président autoproclamé, mais un "soutien entier à l’égard de son programme".

Le Parlement européen a reconnu, jeudi 31 janvier, l’opposant vénézuélien Juan Guaido comme "président par intérim légitime" de son pays. Les eurodéputés ont aussi appelé tous les pays de l’Union européenne à faire de même en adoptant une "position ferme et unifiée".

Les 28 membres avaient indiqué le 26 janvier que l’UE prendrait "de nouvelles mesures" si une élection présidentielle n’était pas convoquée "dans les prochains jours" au Venezuela. Ces derniers n’avaient pas franchi le pas d’une reconnaissance collective, même conditionnelle, de Juan Guaido.

Quatre pays, l’Espagne, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni, l’ont cependant fait en donnant "huit jours" au président Nicolas Maduro pour convoquer des élections. Sans quoi ils reconnaîtraient Juan Guaido comme président du Venezuela pour qu’il organise ce scrutin.

Cette reconnaissance par le Parlement européen de l’opposant vénézuélien, autoproclamé président du pays, s’exercera "jusqu’à la tenue de nouvelles élections présidentielles libres, transparentes et crédibles en vue de rétablir la démocratie", ont souligné les eurodéputés.

Le Parlement européen "condamne fermement la répression brutale et les violences qui ont fait des morts et des blessés", et presse "les autorités vénézuéliennes de mettre un terme à toutes les violations des droits humains".

Il réaffirme aussi "son soutien sans réserve à l’Assemblée nationale [dont Juan Guaido est le président], qui est le seul organe démocratique légitime du Venezuela et dont les pouvoirs doivent être rétablis et respectés".