Monde

Le PCC réaffirme son ancrage dans la société chinoise

19e Congrès du Parti Communiste Chinois

Ary Yée Chong Tchi Kan / 14 octobre 2017

Le Congrès du Parti Communiste Chinois est un évènement propre au calendrier politique de la Chine mais l’impact de l’évènement et le contexte dans lequel il s’inscrit concernent les peuples du monde entier, dont les Réunionnais.

JPEG - 61.1 ko
Le PCC tiendra son Congrès dans le Palais du Peuple.

Le Congrès du Parti Communiste Chinois exprime la vigueur des idéaux communistes dans une société de 1,3 milliard d’habitants. Son secrétaire général réaffirme : « si nous nous écartons de ce parti ou abandonnons le marxisme, notre parti perdra son âme et son chemin. Nous ne devrons en aucun cas sous-estimer le rôle important de ce parti dans notre pays ». C’est bien sous la direction du Parti Communiste que le pays s’est hissé à la place de deuxième économie mondiale, en utilisant le capitalisme pour corriger les inégalités et les injustices héritées de plus d’un siècle d’occupation étrangère.

Le Parti de 1,300 milliard d’habitants

Le calendrier politique chinois prévoit un Congrès du PCC tous les 5 ans. C’est un évènement de grande importance en Chine compte tenu du rôle exceptionnel du Parti unique, depuis 1949. Aujourd’hui, il compte plus de 80 millions de membres qui sont très instruits et qui alimentent le contingent des 2000 congressistes, sélectionnés selon des critères stricts.

C’est le seul exemple d’un parti politique au monde qui doit subvenir aux besoins de 1300 millions d’habitants et veiller à leurs intérêts futurs (Pour saisir la portée de cette dimension, il faut noter par exemple que les Etats-Unis comptent 4 fois moins d’habitants). Sur le plan de la gouvernance générale, XI Jinping cumule 3 fonctions suprêmes : secrétaire général du Parti, président de la commission militaire du Parti et Président de la République Populaire de Chine.

Il a rappelé que l’armée doit allégeance au Parti dont la tâche est de servir le peuple. Une telle réthorique est spécifique à l’expérience chinoise, au point que les étrangers ont fini par s’habituer à la présence systématique d’un haut dirigeant du Parti aux rencontres institutionnelles.

Bien comprendre le marxisme et le capitalisme

En Chine, encore plus qu’ailleurs, un Congrès du Parti Communiste n’est pas une formalité. Xi Jinping a rappelé le contenu du 19e Congrès lors d’un séminaire de haut niveau, en juillet. L’agence officielle Xinhua rapporte ses propos :

« Le congrès est une conférence importante, alors que la Chine œuvre à bâtir une société modérément prospère tous azimuts et que le développement du socialisme à la chinoise se trouve à un moment critique.

“ Le 19e Congrès national du PCC analysera la situation actuelle sur le plan international et national et élaborera des lignes directrices et des politiques correspondant aux demandes de l’époque.

Notre capacité à élaborer des lignes directrices globales, stratégiques et clairvoyantes [lors du congrès] a trait au développement des causes du Parti et de la nation, au destin du socialisme à la chinoise et aux intérêts fondamentaux de la grande majorité du peuple chinois ».

Le PCC doit clairement expliquer « quelle bannière tenir, quelle voie emprunter, et dans quel état d’esprit, quelle mission historique assumer et quel objectif réaliser », a indiqué M. Xi, qui est également secrétaire général du Comité central du PCC.

La réponse a été donnée lors de cette réunion. Le Parti doit porter haut l’étendard du socialisme à la chinoise et avoir une confiance totale dans la voie, la théorie, le système et la culture du socialisme à la chinoise pour assurer que les causes du PCC et de la nation avancent perpétuellement dans la bonne direction.”

Lors d’une autre rencontre, il a exhorté les cadres du PCC à posséder “une bonne compréhension du marxisme et du capitalisme contemporain”.

Le cadeau du centenaire du Parti à son peuple

Le congrès sera également l’occasion de passer en revue le bilan du quinquennat écoulé, et faire face aux contradictions liées aux différentes étapes du développement du pays. En particulier, la Chine est engagée dans une course contre la montre pour éradiquer la pauvreté en 2020, soit 10 ans d’avance sur le calendrier des OMDD (Objectifs du Millénaire pour le Développement Durable) fixé à 2030 par la communauté internationale réunie à l’ONU, il y a 2 ans. L’autre objectif chinois prévoit d’atteindre un niveau de vie moyen ou modérément prospère à l’horizon 2020. C’est le cadeau que les communistes chinois s’apprêtent à remettre à leur peuple, à la veille du centenaire de la création du PCC qui sera fêtée en grande pompe, en 2021.

Ancré davantage le Parti dans la société chinoise, telle sera l’énorme responsabilité de l’équipe dirigeante qui sortira de ce 19e Congrès.