Monde

Le PCR et l’Afghanistan : « Biden and Co : des criminels de guerre ? »

Le Parti communiste réunionnais demande que les Etats-Unis et l’OTAN soient jugés par le Tribunal Pénal International pour crime de guerre

Parti Communiste Réunionnais / 17 août 2021

Suite au retour au pouvoir des Talibans en Afghanistan dans le sillage du retrait des armées de l’OTAN qui ont occupé le pays pendant 20 ans, le Parti communiste réunionnais a publié un communiqué soulignant que cette situation est le résultat de la politique des États-Unis, le « tigre en papier », dont les dirigeants et leurs alliés doivent être traduits devant le Tribunal Pénal International « pour tous les crimes de guerre qu’ils ont commis contre les États et peuples souverains. »

JPEG - 72.3 ko

Biden voulait éviter une défaite en Afghanistan, croyant maîtriser le calendrier du retrait de ses troupes. Ses adversaires ne lui ont laissé aucune chance. En fuyant à l’étranger, l’actuel Président du gouvernement afghan a symboliquement signé la capitulation.

Biden a couvert de honte son pays, entraînant dans la chute tout le corps expéditionnaire de l’Otan, incluant la France ! De jeunes soldats Réunionnais y ont laissé leur vie. Sur place, combien d’habitants innocents sont tombés sous leurs bombes ? Ironie du destin, il y a 20 ans, Biden était le premier dirigeant américain à fouler le sol afghan après la chute des Talibans.

Les médias font la comparaison avec la débâcle américaine au Vietnam, le 30 avril 1975. Ce rappel historique souligne que les États-Unis n’ont tiré aucune leçon pour une meilleure gouvernance mondiale. En 45 ans, ils ont continué à semer le chaos partout pour imposer une politique erronée. Ils ont encore le culot de narguer la Russie et la Chine. Ils organisent des coups d’État contre le Venezuela. Ils inventent la stratégie militaire « Indo-pacifique » pour tenter de contrecarrer le développement de la Chine. Ils maintiennent le blocus de Cuba depuis 60 ans malgré un vote de condamnation quasi unanime de l’ONU.

Sur le plan moral, c’est un véritable crime d’abandonner les Afghans, sans défense, après leur avoir fait miroiter la supériorité d’une gouvernance américaine mais qui a surtout servi à alimenter les caisses des industriels de l’armement et la corruption. Aujourd’hui, les Talibans vont disposer de tout l’arsenal que les occupants ont laissé derrière eux.

Voilà le résultat de la politique des États-Unis que Mao avait jadis qualifié de tigre en papier. Pour une gouvernance mondiale respectueuse du droit international, Biden, les États-Unis et leurs affidés de l’Otan doivent être traduits devant le Tribunal Pénal International pour tous les crimes de guerre qu’ils ont commis contre les États et peuples souverains.

Bureau de Presse du PCR
Fait au Port, ce mardi 17 août 2021