Monde

Les gouvernements africains invités à promouvoir l’agro-écologie

Notre région

Témoignages.re / 22 novembre 2017

Les participants à la deuxième conférence sur le foncier en Afrique ont invité les gouvernements africains à promouvoir l’agro-écologie pour une bonne gouvernance foncière sur le continent.

JPEG - 11.6 ko

A l’issue de leur conférence sur le thème « L’Afrique que nous voulons : Réaliser la transformation socioéconomique à travers un accès inclusif et équitable de la jeunesse à la terre », les 490 participants à cette rencontre ont recommandé aux gouvernements africains de « prioriser et investir pour la promotion de l’agro-écologie ».

Selon le document fixant les politiques foncières en Afrique : dans la plupart des pays africains, l’agriculture est la principale source de subsistance pour la majorité de la population et le principal contributeur à la croissance économique. Le foncier est important pour toutes les formes de production agricole, y compris les céréales, les produits horticoles, l’élevage, la pêche et la chasse. Le foncier est également un facteur majeur dans la transformation et la commercialisation des produits dérivés de ces activités. Dans tous les pays africains, il existe encore des systèmes traditionnels de gestion et d’administration des terres. Ces systèmes qui ne sont pas toujours homogènes même au sein du même pays, peuvent, plus ou moins, tantôt favorables, tantôt contre-productifs à une gestion foncière efficace pour l’agriculture. Un certain nombre d’améliorations dans le secteur foncier seront nécessaires pour veiller à ce qu’un environnement propice soit créé en faveur du développement agricole.

Démarrée mardi, la deuxième conférence sur le foncier en Afrique a pris fin vendredi. Organisée par l’initiative de politique foncière (Land Policy Initiative - LPI), une initiative conjointe de la Commission de l’union africaine(CUA), de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et de la Banque africaine de développement(BAD), la rencontre se veut un évènement de politique et d’apprentissage destiné à approfondir les capacités d’élaboration de politique foncières en Afrique grâce à un meilleur accès aux connaissances et informations sur l’élaboration des politiques foncières et leur mise en œuvre.