Pause humanitaire d’un côté, meurtre de palestinien de l’autre

Les violences se poursuivent en Cisjordanie occupée

27 novembre 2023

Un médecin de 25 ans a été tué en début de journée le 25 novembre devant chez lui à Qabatiya, près de Jénine, un autre Palestinien a été tué à el-Bireh, près de Ramalla.

Huit Palestiniens ont été tués par l’armée israélienne en 24 heures en Cisjordanie, dont cinq à Jénine, bastion des groupes armés palestiniens dans le nord du territoire occupé depuis 56 ans par Israël, selon le ministère palestinien de la Santé.

Cinq personnes ont été tuées, selon le ministère, par des tirs de l’armée israélienne à Jénine, lors de l’entrée de nombreux blindés dans la ville, théâtre récemment du raid israélien le plus meurtrier en Cisjordanie depuis près de 20 ans (14 morts) selon l’ONU.

Des sources médicales ont affirmé auprès de l’Agence France Presse que 15 personnes avaient été blessées. De plus, des témoins ont indiqué qu’un drone israélien avait mené une frappe aérienne sur le camp de réfugiés de la ville.

Selon d’autres témoins, cités par l’AFP, l’armée israélienne encerclait l’hôpital public de Jénine ainsi que la clinique Ibn Sina. Des soldats fouillaient des ambulances. Ils ont également fait état de violents combats à l’arme automatique.

L’armée israélienne a assuré avoir mené "des activités de contre-terrorisme dans le camp de réfugiés de Jénine" dans la nuit du 25 et 26 novembre. Elle a indiqué avoir arrêté un homme qu’elle présente comme l’auteur d’une attaque ayant tué deux Israéliens en août.

Par ailleurs, un médecin de 25 ans a été tué le 25 novembre matin devant chez lui à Qabatiya, près de Jénine. Un autre Palestinien a été tué à el-Bireh, près de Ramallah, le siège de l’Autorité palestinienne. Dans la soirée du 25 novembre, un autre homme a été tué dans un raid de l’armée israélienne sur un village au sud de Naplouse, toujours selon le ministère.

L’attaque sanglante du Hamas le 7 octobre s’est soldée par 1.200 morts en Israël, en majorité des civils selon les autorités israéliennes. En retour, Israël a bombardé la bande de Gaza, faisant près de 15.000 morts, selon le gouvernement du Hamas.

La violence a aussi flambé en Cisjordanie depuis le 7 octobre. Plus de 230 Palestiniens y ont été tués par des colons et des soldats israéliens, selon le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne.

Un nombre croissant de colons israéliens se sont installés en Cisjordanie, occupée par Israël depuis 1967, sapant la solution potentielle à deux États à ce conflit de longue date, où deux États vivent pacifiquement côte à côte.


Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?