Monde

Paul Vergès prône le dialogue

"Alon filozofé" ... !*

Roger Orlu / 21 décembre 2007

JPEG - 26.2 ko
“Du rêve à l’action”, le dernier livre de Paul Vergès avec Brigitte Croisier paru chez Océan Éditions.

Un jeune Réunionnais, professeur des écoles, très attaché à la philosophie, a réagi par mail au billet philosophique de vendredi dernier, intitulé “Dialoguer pour lutter” :
« J’ai beaucoup aimé votre article du 14 décembre sur l’importance du
dialogue pour faire face aux problèmes et aux injustices. Cependant,
j’aimerais attirer votre attention sur le fait que le dialogue peut être
parfois - ou plutôt est souvent - source de problèmes.
La parole elle-même peut devenir une arme redoutable pour écraser son prochain. Elle est parfois bien plus redoutable que les coups. Et l’on ne peut que constater avec regrets combien nos dirigeants abusent de ce pouvoir de la parole.
Ainsi, la prise de parole est un acte risqué, aussi bien pour l’acteur que pour le récepteur, tant cet acte est chargé en significations et en représentations diverses.
Il nous faut donc apprendre à écouter, à parler et à raisonner pour que
cet acte de communication aboutisse à l’élévation des deux
interlocuteurs, des deux parties. Parlons peu, mais parlons bien... ».

Qu’est-ce que le dialogue ?

Merci beaucoup à ce correspondant pour sa critique et sa contribution au débat. Celui-ci débouche d’ailleurs sur une question essentielle : qu’est-ce que le dialogue et à quoi peut-il servir ? Bien sûr que dialoguer c’est aussi bien écouter l’autre et savoir reconnaître sa part de vérité que pouvoir s’exprimer soi-même clairement, sereinement et librement, sans avoir à accepter nécessairement le point de vue de l’autre.
Bien sûr aussi que dialoguer n’est jamais facile et doit donc s’apprendre. C’est pourquoi nous n’avons donc pas fini de dialoguer afin de savoir ce qu’est le dialogue et comment dialoguer pour lutter en faveur d’un monde plus juste. En tout cas, quelles que soient les circonstances et qu’on le veuille ou non, le dialogue finit toujours par être inévitable.

« Repenser notre rapport aux autres »...

Tenez, par exemple, voici un événement qui devrait susciter des réflexions et des débats à La Réunion et bien au-delà : c’est la parution du second livre de Paul Vergès réalisé avec Brigitte Croisier : “Du rêve à l’action”. Pour le président de la Région Réunion, que bien des personnes qualifient de « sage », « il y a une contradiction majeure entre l’universalité des valeurs d’égalité affirmée dans la Déclaration universelle des Droits de l’Homme et l’impossibilité de réaliser concrètement cette égalité en généralisant le type de croissance des pays riches. (...) Il nous faut donc inventer, construire une autre modèle de développement, compatible avec la préservation de notre environnement, réduisant l’inégalité entre les peuples et assurant l’avenir des générations futures. Cela exige de nous dépouiller de nos habitudes mentales, de nos gestes inconscients, de repenser notre rapport à la nature et aux autres ».

...et les rapports hommes/femmes

“Repenser notre rapport aux autres”, c’est notamment changer les relations entre les hommes et les femmes. Pour Paul Vergès, cela passe par l’instauration d’un dialogue. « Il n’y aura une véritable, une nouvelle humanité, dit-il, que lorsque la femme sera l’égale de l’homme, et c’est un combat global, un combat qui touche tous les milieux et tous les domaines. (...) Grâce à la conquête de l’égalité dans tous les domaines, les femmes feront apparaître leur véritable personnalité. (...) Quand ce vrai dialogue sera établi, alors c’est là la lucidité. On aura effacé un héritage de cent mille ans ».
C’est « un enjeu de civilisation », ajoute Paul Vergès, pour qui ce combat « représente une bataille pour une nouvelle étape dans la vie de l’humanité ». À l’inverse, ne pourrait-on pas dire que le refus du dialogue pour résoudre nos problèmes relève d’un comportement barbare ?

Roger Orlu

* Envoyez vos critiques, remarques et contributions afin que nous philosophions ensemble...! temoignages@wanadoo.fr