Monde

PCR : « Les États-Unis ont besoin de guerres pour exister »

Communiqué du Parti communiste réunionnais

Parti Communiste Réunionnais / 30 août 2021

Dans un communiqué, le Parti communiste réunionnais donne sa position sur l’évolution de la situation en Afghanistan qui découle de l’accord de Doha signé par les Etats-Unis actant la reconnaissance des Talibans comme seul interlocuteur légitime en Afghanistan.

JPEG - 44.1 ko

Les évacuations humanitaires sont terminées en Afghanistan, en même temps que le retrait militaire des États-Unis et des Alliés. Sur place, 38 millions d’habitants sont abandonnés et la famine est déjà de retour. Le procès en responsabilité a déjà commencé.

1-En 2001, les États-Unis et des forces alliées bombardent l’Afghanistan et chassent du pouvoir les Talibans. C’est le prix à payer pour attraper Ben Laden, accusé de terrorisme. Dix ans après, en 2011, il y avait sur place 100 000 soldats américains et 150 000 alliés.

2-En 2018, des émissaires de Trump rencontrent en secret les nouveaux dirigeants Taliban et signent avec eux un accord, le 29 février 2020, à Doha, au Qatar. Cet accord exclusif entre les 2 parties équivaut à un acte de reconnaissance de l’interlocuteur privilégié. Exit le gouvernement légitime. Par contre, les signataires lui réclament de libérer 5000 prisonniers et d’ouvrir des discussions inter-afghanes.

3-Le lendemain, le 1er mars, les Talibans lancent une attaque armée. Les Américains et les forces alliées laissent faire. La confusion est telle que l’année suivante, le président légitime refuse de soumettre son peuple à une guerre entre Afghans et il quitte le pays. Dans les faits, les États-Unis se retrouvent seuls avec leur nouvel interlocuteur.

4-Le 15 août 2021, un groupe d’insurgés, sommairement équipés, arrivent au siège du gouvernement dans le calme le plus total. Les Talibans accèdent au pouvoir, 18 mois après l’accord de Doha. La population non préparée est prise de panique et fuit vers l’aéroport dans un désordre indescriptible. D’autres tentent leur chance dans les pays frontaliers. Les Alliés comprennent tardivement qu’ils ont été dupés, par la CIA et par les dirigeants américains eux-mêmes. Le 24 août, ils décident de se réunir, échanger des informations et tenter de coordonner ce qui peut l’être encore. Le Président Biden refuse de les écouter.

5-De ces événements, nous retiendrons la scène de l’avion-cargo américain. Pris d’assaut, les pilotes embarquent 600 personnes, tout en laissant tomber des corps vivants en plein décollage. La comparaison de ces images avec le précédent de la guerre au Vietnam montre que ce pays a besoin de guerres pour exister. En mars 2003, Colin Powell qui a présenté à l’ONU de la farine comme preuve de l’existence de produits chimiques en Irak, a déclaré que la CIA l’avait menti. Pendant ce temps, les dirigeants laïcs ont été tués et un peuple souffre de l’intervention militaire. Toute la zone du Moyen Orient est toujours déstabilisée.

Le PCR espère que ce ne sera pas le destin réservé en Asie Centrale et que tous ces événements ne cachent pas de nouvelles guerres américaines.

Bureau de Presse PCR