Monde

Pluies diluviennes en RDC : deuil national de deux jours

Hommage rendu à partir d’aujourd’hui

Témoignages.re / 8 janvier 2018

Le gouvernement de la République démocratique du Congo a décrété un deuil national de deux jours à compter du lundi 8 janvier en mémoire des dizaines de morts causés par les pluies diluviennes qui se sont abattues les 3 et 4 janvier sur la ville de Kinshasa, la capitale.

JPEG - 11.6 ko

Les 3 et 4 janvier, des pluies torrentielles se sont abattues sur la capitale de la RDC. Elles ont fait plusieurs victimes et d’importants dégâts matériels. Le gouvernement a décrété un deuil national de deux jours, aujourd’hui et demain, en mémoire des personnes qui ont perdu la vie lors de cette catastrophe. Il a également décidé de prendre en charge les obsèques des morts et les sinistrés.

« 5100 maisons ont été inondées et 192 habitations écroulées, entrainant un déplacement massif des familles dans les maisons d’accueil », a-t-il indiqué.

Les ministres ayant en charge la sécurité et les secteurs à caractère social ont été invités à prendre toutes les dispositions en vue de prévenir, maîtriser et contrôler les inondations ultérieures, les prévisions météorologiques annonçant des fortes pluies jusqu’au mois de mars. A propos de la journée du 31 décembre dernier, le ministre Kabange Numbi a confirmé la mort de quatre civils et d’un policier, ainsi que l’interpellation de 77 fauteurs de troubles.

Dans une communication, le même jour, à la télévision nationale, le gouverneur de la ville, André Kimbuta Yango, avait donné le bilan 44 morts à la suite des pluies diluviennes des 3 et 4 janvier 2018 et des dégâts matériels importants. Il avait annoncé la prise en charge, par l’Hôtel de Ville de Kinshasa, des frais funéraires des victimes de cette catastrophe et celles de la marche du Comité laïc de coordination catholique du 31 décembre 2017.

Il a, par ailleurs, promis de détruire toutes les constructions anarchiques érigées le long des rivières, avant d’appeler les Kinois à construire conformément aux normes urbanistiques.