Monde

Qu’est-ce que ça philosophe à La Réunion !

“Alon filozofé” ... !*

Roger Orlu / 11 mai 2007

Tous les Réunionnais souhaitant que le maximum de leurs compatriotes soient d’une manière ou d’une autre des philosophes - c’est-à-dire, au sens étymologique, des “amis de la sagesse” - et se consacrent de diverses façons à la pratique philosophique ont de quoi se réjouir. Car cette tradition réunionnaise semble particulièrement vivace actuellement.
On constate en effet que de nombreuses institutions et associations consacrent des efforts à populariser autant que possible la réflexion philosophique. Les débats et les conférences ont même tendance à se multiplier pour faire connaître des philosophies et organiser des échanges sur des questions philosophiques.

Certes, la question de savoir ce qu’est la philosophie est un problème dont débattent les philosophes depuis plus de 25 siècles. Et il n’a pas fini de faire l’objet de discussions.
Mais l’essentiel n’est-il pas que chaque humain réfléchisse par lui-même et dialogue avec les autres pour analyser les situations concrètes, s’interroge sur le sens des pratiques humaines, recherche comment améliorer la façon dont nous vivons ensemble ? N’est-ce pas cela le rôle essentiel de la philosophie : faire en sorte que nous ne soyons ni des moutons - et encore moins des esclaves ou des ennemis les uns des autres - dans nos sociétés, ni des bouchons de liège ballottés par les flots de l’existence ?

Nous devons donc nous féliciter de ce foisonnement de la philosophie dans notre île. Le fait qu’un grand nombre de Réunionnais s’expriment sur ces thèmes et se retrouvent pour débattre de ces questions est très vivifiant.
C’est d’autant plus encourageant que ces réflexions et ces dialogues touchent de nombreux domaines de recherches : notre mémoire historique, l’avenir de l’humanité, la justice sociale, la quête identitaire, la valorisation des atouts de notre société, les voies et moyens du plein épanouissement de chaque personne... Plus notre questionnement est multiple, plus c’est un facteur positif pour la société réunionnaise.
Il n’y a qu’à souhaiter que ce mouvement continue à s’élargir, que les centres de recherches continuent à se multiplier. Plus l’espace de réflexion sera large et plus nombreux seront les citoyens à s’approprier cette pratique, plus La Réunion progressera.
N’oublions pas que dans cet élargissement, il faut aussi chercher des convergences. Pour cela, il est utile de fédérer les énergies et travailler ensemble le plus possible. Car la multiplicité n’a de valeur que si elle nous conduit à l’essentiel : l’unité, dans le respect de la diversité.

Roger Orlu

* Envoyez vos critiques, remarques et contributions afin que nous philosophions ensemble...!
temoignages@wanadoo.fr