Monde

Trêve rompue au Yémen, violation des accords de paix

Un conflit meurtrier continue

Témoignages.re / 10 juin 2020

Tandis que depuis le mois d’avril une fragile paix s’était établie au Yémen avec la trêve déclarée par la coalition menée par l’Arabie Saoudite, en lien avec l’accord de Stockholm limitant les lieux de conflits dans le pays, cette dernière a été unilatéralement rompue par cette coalition avec l’appui des Etats-Unis le 8 juin.

JPEG - 19.2 ko

Le Yémen pays est en proie à une guerre civile depuis 2014, conflit qui s’est très rapidement transformé en lieu d’affrontements entre les différentes puissances régionales : la coalition menée par le gouvernement yéménite, l’Arabie Saoudite, les Emirats-Arabes-Unis et avec le soutien des Etats-Unis d’une part, les Houtis et l’Iran d’autre part.
Il est également à noter qu’une troisième grande faction existe, le Conseil de Transition du Sud qui souhaite l’autonomie des provinces sudistes sur des bases progressistes.
Ce conflit, considéré comme un des plus graves depuis le début des années 2000, avec notamment la plus grande famine des années 2010, continue d’être un terrain d’affrontement entre ces différentes puissances.

Alors qu’une fragile paix avait enfin été obtenue, après près de deux ans de négociations, la coalition appuyée par les Etats-Unis a commis plus de 80 violations de guerre en un jour, dont notamment le tir de 31 obus tirés sur différentes villes, mettant dans des conditions sinistres des populations déjà fortement touchées par la guerre, la famine et le COVID-19.

Bien que ce conflit nous semble lointain et ne nous affecte pas, il est cependant de notre devoir de nous indigner et de le faire connaitre au monde entier, car le bien-être de la population et la paix mondiale ne sont pas des choses négociables.

Mathieu Raffini