Monde

Un enjeu sportif mais aussi politique

La République populaire de Chine et les Jeux

Témoignages.re / 2 août 2008

Depuis que le gouvernement chinois a appris, il y a déjà plusieurs années, qu’il avait obtenu pour Pékin les Jeux Olympiques de 2008, l’Empire du milieu a mis tous les moyens financiers, matériels et humains à la réussite de cet évènement planétaire.
Aujourd’hui, nous voyons, à quelques jours de l’ouverture des Jeux, tout le gigantisme des infrastructures, des stades, des gymnases tous construits ou rénovés, du village olympique grandiose, des dizaines de millions d’arbres et de fleurs plantés à travers la ville de Pékin mais aussi dans les six autres villes qui accueilleront des compétitions.
Nous pouvons aussi parler des nouvelles routes ou autoroutes construites pour l’évènement mais aussi la mise en service de nouvelles lignes de métro.
Tout a été mis en œuvre pour que la grandeur de la Chine soit mise en avant et certains experts disent même que ces Jeux vont permettre au monde entier de découvrir ce grand pays mais surtout de découvrir toute sa puissance.
Mais au-delà de ces aspects politiques et de réalisations d’infrastructures, nous allons pouvoir aussi découvrir tous les athlètes chinois qui se sont préparés avec acharnement pour être présents au rendez-vous de leurs jeux olympiques.
Souvenez-vous du tableau final des médailles des derniers Jeux d’Athènes 2004, pendant lesquels la Chine avait déjà fait très fort en terminant à la deuxième place au nombre des médailles d’or. La Chine, nation surprise de 2004, n’avait été devancée, pour la première place, que de trois médailles d’or par les Etats-Unis. Malgré un nombre de médailles total inférieur à la Russie, elle terminera deuxième, puisque la Russie n’obtenait que 27 médailles d’or.
Prenons le pari qu’au-delà des sourires de circonstances, la Chine aura tout préparé pour faire que ses Jeux olympiques lui permettent aussi de terminer les Jeux à la première place du tableau des médailles. 2004 aura alors montré les prémisses de la main mise de l’Empire du milieu sur le sport mondial.
Au sortir de ces Jeux de Pékin, la Chine, grande puissance économique mondiale (de plus en plus grande), pourrait bien devenir l’une des plus grandes puissances sportives du monde.
Il faudra donc attendre le 24 août et la clôture des Jeux pour tirer les réelles conclusions d’un futur que tout le monde sportif imagine déjà.

F. Hoarau.

Le tableau des médailles à Athènes en 2004

Pays Or Argent Bronze Total
1 Etats-Unis d’Amérique 35 39 29 103
2 Chine 32 17 14 63
3 Fédération de Russie 27 27 38 92
4 Australie 17 16 16 49
5 Japon 16 9 12 37
6 Allemagne 14 16 18 48
7 France 11 9 13 33
8 Italie 10 11 11 32
9 Corée 9 12 9 30
10 Grande-Bretagne 9 9 12 30