Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > International > Monde

Une délégation réunionnaise va s’envoler pour le Japon

34e Congrès de l’ISTS :

mardi 30 mai 2023, par Kalouma


Du 3 au 9 juin prochain va se tenir à Kurume près de Fukuoka, dans le sud du Japon, le 34 ème Congrès de l’ISTS, organisation internationale pour l’espace, la technologie et la science. Une délégation réunionnaise de 7 personnes, dont 5 étudiants, va participer aux travaux.


Six ans après le voyage au Japon d’un groupe d’élèves de 1ère du lycée de Bois d’Olive, au Congrès de ce même organisme, en juin 2017, c’est cette fois un groupe de cinq étudiants réunionnais – deux du Laboratoire EnergyLab (campus du Moufia) et trois de l’Institut Polytechnique de Sciences Avancées (IPSA, Paris) –, qui partira mercredi de Roland-Garros pour le sud du Japon.

Ils partent avec deux « professionnels de l’espace » : Olivier Pons, électronicien et juriste, et Guy Pignolet, ingénieur qui a choisi de dédier ses années de retraite du CNES à l’éducation des Réunionnais à l’espace, au travers d’activités variées.

« Nous allons rencontrer des collègues du monde entier pour parler de la culture de la Centella sur la Lune, et du voilier Payankeu pour le Challenge Terre-Lune, figure de proue du développement d’un secteur économique spatial sur la Planète Réunion » explique Guy Pignolet.

Chacune des composantes de la délégation est, en effet, en charge d’une partie fonctionnelle du projet de voilier solaire qui sera présenté au Japon.

Damien Gonfo, étudiant au Moufia en licence d’ingénierie, est responsable de la fourniture d’électricité aux instruments de bord du satellite. Il étudie notamment le système de cristaux liquides pour le pilotage de la voile.

Simon Maillot, Esteban Decline et Elise Denis, qui terminent tous trois un Master2 à l’IPSA, s’occupent de concevoir et fabriquer les instruments qui feront les relevés d’information durant la traversée.

Enfin Florence Thiaw-Chu, étudiante en licence de biologie, travaille avec l’Université de La Réunion et des laboratoires privés de l’île, de Chine et du Japon, à adapter aux activités spatiales les propriétés médicinales de la centella asiatica, connues des médecines ayurvédique et traditionnelle chinoise depuis des millénaires pour ses nombreuses propriétés curatives. Des travaux qui pourraient ouvrir sur des découvertes importantes pour la médecine et aussi pour l’agriculture du futur. Elle a rejoint le projet Payankeu pour connecter ses travaux à une expérimentation spatiale réunionnaise “grandeur nature”.

Le point de convergence de ces différents travaux est en effet la mise au point d’un prototype de voilier solaire capable de faire, sous la seule poussée des rayons du soleil, une course Terre/Lune dont le trophée doit être une prise photographique de la face cachée de la Lune.

Kalouma

Site du Congrès : https://ists.ne.jp/
Légende : Damien Gonfo (à droite) et Guy Pignolet, en atelier de préparation de la voile solaire : pose de l’ourlet de la voile, avec de la colle silicone.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus