Monde

Victoire contre la pauvreté : la Chine partage ses expériences avec la jeunesse d’Afrique

Dans un pays dirigé par un Parti communiste et 20 fois plus peuplé que la France, la pauvreté a été éradiquée

Témoignages.re / 26 juillet 2021

Du 13 au 17 juillet, une délégation de jeunes de notre continent ont visité un district auparavant gravement touché par la pauvreté en Chine. Issus d’un pays en développement, ils ont pu constater comment un Parti communiste au pouvoir dans un pays en développement a pu atteindre avec 10 ans d’avance le premier Objectif de développement durable de l’Agenda 2030 de l’ONU : l’éradication de la pauvreté. Lors des 8 dernières années, les près de 100 millions de personnes vivant dans des poches de pauvreté ont vu leur situation s’améliorer à un point tel qu’ils ont désormais échappé à la pauvreté. Il est clair que la France n’atteindra pas cet objectif ce qui condamne la moitié de la population réunionnaise à la pauvreté, en raison du néocolonialisme qui exclut la moitié des Réunionnais du droit à un travail durable et suffisamment payé.

JPEG - 88.9 ko

A La Réunion, près de la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté, soit 3 fois plus qu’en France, un Etat appartenant pourtant au groupe autoproclamé des 7 pays les plus riches du monde (G7). La Chine ne fait pas partie du G7, mais elle est dirigée depuis 72 ans par un Parti communiste et elle est en passe de redevenir la première puissance économique mondiale, place qu’elle occupait avant d’être envahie par les puissances occidentales et le Japon au 19e siècle. Ceci s’accompagne d’une élévation générale du niveau de vie de la population ce qui a permis à la Chine de devenir un des rares pays à avoir atteint le principal Objectif de développement durable adopté par l’ONU : l’abolition de la grande pauvreté, avec 10 ans d’avance de surcroît. La France a ratifié les Objectifs de développement durable, mais la politique qu’elle applique à La Réunion produit de la pauvreté alors que notre île produit chaque année plus de 20 milliards d’euros de richesses. Les Réunionnais peuvent donc constater qu’une autre politique est possible, ce que montre le Parti communiste chinois.
Au cours des huit dernières années, l’ensemble des 98,99 millions de résidents ruraux vivant sous le seuil actuel de pauvreté en Chine ont été sortis de la pauvreté, permettant ainsi au pays d’atteindre son objectif de réduction de la pauvreté, fixé dans l’Agenda 2030 du développement durable des Nations Unies, avec dix ans d’avance.

Électricité, eau potable et infrastructures

Une récente dépêche de l’agence Chine nouvelle fait part de la manière dont de jeunes Africains étudiants ou travaillant en Chine perçoivent l’expérience chinoise de lutte contre la pauvreté. De jeunes représentants de treize pays africains ont visité, du 13 au 17 juillet, de multiples sites tels que des bases industrielles et des sites de relogement à Xingxian, un district autrefois profondément touché par la pauvreté, afin de découvrir les efforts déployés par la Chine pour réduire la pauvreté.
Le reportage évoque un village rural sur le plateau de Loess. Lorsqu’elle a vu la nouvelle vie des villageois après la sortie de la pauvreté de Shahao, un village du district de Xingxian, dans la province chinoise du Shanxi (nord), Sumayyah Hosany, une femme médecin mauricienne, était très impressionnée. « Le village ne manque de rien, en termes d’électricité, d’eau potable, d’infrastructures, etc. J’étais très surprise », a indiqué Sumayyah Hosany, qui travaille dans un hôpital à Wenzhou, dans la province chinoise du Zhejiang (est).
Joseph Olivier Mendo’o, un Camerounais qui prépare actuellement son doctorat à l’Université de Pékin, faisait également partie de ce voyage. Le gouvernement chinois a exploré de nombreux moyens pour réduire la pauvreté et stimuler la motivation de la population en vue de sortir de la pauvreté, a-t-il noté, en ajoutant que les responsables du gouvernement et les villageois se font vraiment confiance.
« Mon impression de ce que j’ai vu, c’est que le responsable du village de Shahao était très à l’écoute des villageois. Il maîtrise la situation de tous les villageois dans tous les domaines », a indiqué Joseph Olivier Mendo’o.

Activités génératrices de revenus

Ces jeunes Africains ont visité des entreprises de transformation de produits agricoles afin d’en apprendre plus sur l’implication de ces dernières dans la lutte contre la pauvreté du village, ainsi que le rôle joué par le commerce électronique dans la réduction de la pauvreté et la revitalisation rurale. Vincent Mbonihankuye, un journaliste burundais, s’est intéressé à l’atelier de lutte contre la pauvreté situé près d’un site de relogement. Il s’agit d’un atelier de confection de vêtements, qui permet de fournir des emplois à plus de 120 agriculteurs dans le site de relogement, après une formation professionnelle organisée par le gouvernement local.
La Chine a achevé ses programmes de relogement dans le cadre de la réduction de la pauvreté à la fin de 2020, les 9,6 millions de personnes concernées ayant emménagé dans de nouveaux logements et s’étant débarrassées de la pauvreté.
Outre le voyage d’études, Sumayyah Hosany et deux autres Africains ont également participé à une activité de livestreaming visant à promouvoir les produits agricoles de Xingxian. En 2020, les ventes au détail en ligne dans les zones rurales chinoises ont bondi à 1.790 milliards de yuans (environ 276,64 milliards de dollars), constituant ainsi un moteur essentiel pour sortir les agriculteurs de la pauvreté. « Je suis heureuse de pouvoir contribuer à la revitalisation rurale chinoise. Il est important de découvrir nous-même l’expérience de réduction de la pauvreté en Chine et d’en tirer les enseignements », a indiqué Sumayyah Hosany.