Monde

Xi Jinping et Kim Jung Un se sont rencontrés à Beijing

Ary Yée Chong Tchi Kan / 20 juin 2018

JPEG - 58.8 ko
Kim et Xi hier à Beijing. Photo Xinhua

Hier, une semaine après la rencontre Trump, Kim Jung Un était reçu avec les honneurs dans la capitale chinoise. A travers les informations officielles, ils sont apparus beaucoup comme chefs du Parti Communiste Chinois et du Parti du Travail de Corée responsables de la direction de leurs pays respectifs. Ce qui permet aux Réunionnais de tirer les enseignements suivants qui sont extraits de comptes rendus officiels.

1-la bonne entente entre les 2 voisins, voire entre les 2 camarades.
« Les deux dirigeants ont eu un échange sincère et approfondi de points de vue concernant le développement actuel des relations entre la Chine et la RPDC et la situation sur la péninsule coréenne. »

2-l’interprétation positive de rencontre de Singapour.
« La Chine a fait l’éloge de ce sommet », a affirmé M. Xi. Un consensus de principe a été atteint et des résultats positifs ont été obtenus concernant la réalisation de la dénucléarisation sur la péninsule coréenne et l’établissement d’un mécanisme de paix durable sur la péninsule. « M. Kim a indiqué que le sommet RPDC-Etats-Unis avait débouché sur des résultats positifs, correspondant aux intérêts des parties concernées et aux attentes de la communauté internationale. »

3-le soutien inébranlable de la Chine.
« Le PCC et le gouvernement chinois attachent une grande importance aux relations coopératives et amicales entre la Chine et la RPDC ». « Quels que soient les changements de la situation internationale et régionale, la position ferme du PCC et du gouvernement chinois sur la consolidation et le développement des relations avec la RPDC reste inchangée, l’amitié entre le peuple chinois et celui de la RPDC reste inchangée, et le soutien chinois à la RPDC socialiste reste inchangé », a noté M. Xi.

4-L’exemple chinois, gage du tournant politique.
« Cette année marque le 40e anniversaire de la mise en œuvre de la politique de la réforme et de l’ouverture de la Chine, a rappelé M. Xi, ajoutant que depuis la réforme et l’ouverture, le peuple chinois, sur la base des conditions nationales et en ayant la vision du monde entier, a fait preuve de courage en effectuant son auto-révolution et son auto-innovation, et a exploré une voie de développement correspondant aux conditions nationales du pays. »

5-L’encouragement sur la voie du changement.
« Nous sommes heureux de voir la RPDC prendre une grande décision de concentrer ses efforts sur la construction économique, alors que le développement de la cause socialiste de la RPDC est entrée dans une nouvelle étape historique », a-t-il poursuivi.

6-la reconnaissance de Kim
Kim a salué l’amitié sincère et le soutien précieux du camarade secrétaire général Xi Jinping et du PCC, du gouvernement chinois et du peuple chinois envers lui, envers le Parti du Travail de Corée, et envers le gouvernement et le peuple de la RPDC. M. Kim a exprimé la reconnaissance et l’appréciation de la RPDC concernant le rôle joué par la Chine dans la promotion de la dénucléarisation de la péninsule ainsi que dans le maintien de la paix et de la stabilité.

7-la garantie du non retour
Kim a indiqué que le sommet RPDC-Etats-Unis avait débouché sur des résultats positifs, correspondant aux intérêts des parties concernées et aux attentes de la communauté internationale. Si les deux parties peuvent mettre en application étape par étape le consensus du sommet, la dénucléarisation de la péninsule coréenne ouvrira une nouvelle et importante perspective, selon M. Kim. En parallèle de cette rencontre, de nombreuses séances de travail ont eu lieu entre des membres éminents des 2 gouvernements sous la conduite du premier ministre chinois, LI Keqiang.

8-l’accélération du mouvement.
Nous assistons donc à une accélération du mouvement historique opéré par le changement d’orientation stratégique décidé par Kim et qui a déjà conduit au succès de la rencontre avec le Président Américain. Nous entrons dans la phase de l’application concrète d’accompagnement du consensus. Tout montre que la Chine a déployé ses moyens, à fond et sans délai. D’ailleurs, il faut se préparer à une prochaine visite de XI en Corée du Nord. Question de vérifier si les engagements pris dans les séances de travail sont bien enclenchés.

Ary Yee Chong Tchi Kan