Moyen-Orient et Afrique du Nord

Jérusalem capitale de la Palestine est la capitale d’Israël pour Trump

Le président des États-Unis prend parti ouvertement en faveur de la colonisation de la Palestine

Manuel Marchal / 7 décembre 2017

En décidant de reconnaître Jérusalem, capitale de la Palestine, comme capitale d’Israël, Donald Trump accélère la marche vers la guerre et suscite une opposition quasi-unanime dans le monde. Il va plus loin encore qu’aucun gouvernement israélien. Il fait le jeu des colonialistes au détriment des partisans de la paix.

JPEG - 52.8 ko
Réunionnais solidaires de la cause des Palestiniens, pour la paix au Moyen-Orient.

Avant les premières vagues de colonisation d’Occidentaux de religion juive en Palestine, Jérusalem était une ville comptant 85 % de musulmans, 10 % de chrétiens et 5 % de juifs. Au lendemain de la Seconde guerre mondiale, un État israélien s’est créé au sein de la Palestine annexant unilatéralement la moitié Ouest de Jérusalem. Pendant ce temps, les autres territoires occupés par l’armée israélienne étaient ravagés par des exactions qui ont poussé de nombreux Palestiniens à l’exil.

Cette emprise s’est renforcée en 1967 après la conquête par les armes de tout le territoire de la Palestine compris entre la mer et le Jourdain. L’exil des Palestiniens s’est accentué. La totalité de la capitale palestinienne est depuis occupée par Israël. Bénéficiant du soutien des États-Unis et de ses alliés, les gouvernements israéliens qui se sont succédé ont accentué la colonisation de la Palestine. Ils ont mis la main en particulier sur les principales sources d’eau.

Dans la capitale palestinienne, les militaires israéliens ont détruit toutes les habitations situées à proximité d’un ancien mur du temple de Jérusalem détruit par les Romains. De ces lieux de vie, il ne reste qu’une esplanade. Les Palestiniens qui sont restés dans cette ville ne peuvent pas circuler librement à l’intérieur de leur capitale. Comme les autres Palestiniens, ils doivent franchir des barrages de militaires pour se rendre d’une région à une autre de leur pays.

Le fragile processus de paix qui avait permis l’établissement d’une Autorité palestinienne a été rapidement mis à mal par les extrémistes. Néanmoins, l’État d’Israël a toujours pour capitale Tel-Aviv, ville nouvelle construite par des immigrés venus avant la Seconde guerre mondiale pour s’établir dans le Nord-Est de la Palestine. Israël n’a jamais osé déplacer ses institutions à Jérusalem, capitale de la Palestine.

Or hier, Donald Trump a annoncé que l’ambassade des États-Unis en Israël sera déménagée de Tel-Aviv à Jérusalem. Autrement dit, le président des USA reconnaît que Jérusalem est la capitale d’Israël, pas de la Palestine.

Cette décision a suscité de vives protestations dans le monde. Le président palestinien estime que les États-Unis sont disqualifiés pour participer aux négociations visant à résoudre la crise palestinienne. Même des dirigeants d’alliés historiques des États-Unis comme l’Allemagne, la Grande-Bretagne ou la France protestent contre cette décision.

Les missions de Bolivie, d’Egypte, de France, d’Italie, du Sénégal, de Suède, du Royaume-Uni et d’Uruguay aux Nations-Unies ont demandé et obtenu la réunion extraordinaire du Conseil de Sécurité demain.

En effet, l’heure est grave. La décision de Donald Trump accentue les menaces de guerre dans le monde.

M.M.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Jérusalem a toujours été la capitale du pays des israéliens depuis l’époque où Moïse les a sorti de l’Egypte . Ils ont été chassés de leurs pays plusieurs fois dans l’histoire , d’abord au 6eme siècle avant Jésus christ lors de la conquête des mésopotamiens sous le règne de Nabuchodonozor jusqu’à ce que Cyrus le grand les autorise à retourner chez eux, puis par les romains en 70 après jésus christ pour mettre fin à leur révolte qui mettait en danger la stabilité de leur immense empire de Rome , et enfin en 640 après JC dans le cadre de la conquête du monde par l’islam conquérant .

    Après la 2eme guerre mondiale , la communauté internationale représentée à l’ONU a décidé de redonner aux juif les territoires qui étaient sous leur autorité depuis l’antiquité en créant un nouvel Etat souverain , l’Etat d’Israël . Cet Etat a comme tous les autres Etats du monde le droit de décider l’implantation de sa capitale que ça plaise ou pas à certaines personnes pour des raisons religieuses ou politiques . La moindre des choses c’est donc de respecter sa souveraineté en l’invitant à l’exercer avec un souci de respecter les droits de chaque composante de sa population .

    Pourquoi faudrait vilipender monsieur Donald Trump, parce qu’il accepte de valider la décision de l’Etat israélien de choisir Jérusalem comme sa capitale aux yeux de son peuple et aux yeux du monde . Dans les démocraties occidentales l’Etat est responsable de la protection et du maintien de la liberté de culte de tous ses citoyens . C’est ce que nous appelons en France la laïcité . . Si le gouvernement israélien réussit à faire respecter ce principe de laïcité à Jérusalem il faut respecter son choix de faire de cette ville sa capitale .

    La laïcité est un grand principe général qui doit aussi s’imposer à la diplomatie et aux diplomates du monde entier et selon ce principe, l’exercice et la pratique des religions doivent d’abord être soumises aux règles fixées par les autorité civiles avant d’être soumises aux autorités religieuses . Certes les autorités civiles sont un peu limitées par la nécessité de respecter les obligations religieuses imposées par chaque religion , mais leurs premiers devoirs et obligations sont de veiller au respect de l’intérêt de tous quelque soit leurs appartenance religieuses . Jésus disait " laissez à César ce qui appartient à césar et à Dieu ce qui appartient à Dieu " Ce qui signifie que les décisions qui ne concernent que l’organisation de l’utilisation de l’espace d’un territoire relève uniquement de la compétence de César , c’est à dire du gouvernement et non des Dieux et de leurs représentants. . Il serait temps que les musulmans comprennent enfin cela . Les iraniens ou d’autre pays musulmans ou pas qui ont toujours considéré Jérusalem comme un lieu sacré n’ont pas à dicter à Israël où il faut implanter sa capitale .

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Le fait que Jérusalem soit considérée comme une ville sacrée pour les adeptes des trois religions monothéistes de la terre ne suffit pas pour justifier qu’elle soit une enclave territoriale qui échappe à la souveraineté de l’Etat israélien et l’empêche de reprendre son statut de capitale de la Judée qu’elle a détenu pendant de nombreux siècles et qu’elle a perdu par la force des armes . Refuser aux juifs d’Israël le droit de faire de Jérusalem leur capitale c’est leur priver du droit à la mémoire de leur passé glorieux ou dramatique , c’est comme si aujourd’hui on niait l’existence de du roi Salomon ou l’existence de la Shoa et la réalité des camps d’extermination .Jérusalem est la capitale historique de l’Etat hébreux et personne ne doit toucher à cette réalité historique .

    Certes , cette réalité exige de la part de l’Etat israélien une application sans faille du principe de la laïcité qui découle des diverses déclarations des droit de l’homme et notamment de celle adoptée par l’ONU en 1946 qui s’impose automatiquement à tous ses pays membres, et doit l’obliger à garantir à tous les israélien, les chrétiens et les musulmans qui veulent y pratiquer un culte religieux le droit de le faire librement et sans contraintes et dans le respect des uns et des autres . Mais d’un autre côté elle exige aussi de tous ceux qui la considère comme une ville sacrée ,le respect de la liberté du culte de chacun , qu’ils soient juifs musulmans ou chrétiens sans vouloir s’imposer aux autres ou les agresser par des conduites et des signes ostentatoires .

    Lorsque le Hamas appelle à une nouvelle intifada face à la volonté d’Israël de faire de Jérusalem sa capitale , il foule au pied le grand principe fondamental de la laïcité contenu dans la déclaration universelle des droits de l’homme adoptée par l’ONU en 1946 qui fait de tous les humains des hommes égaux devant Dieu, des hommes faits à son image , qui sont en droit de prétendre tous à avoir les mêmes droits devant leur créateur quelque soit son nom .

    Pour tous les hommes ,où qu’ils soient dans le monde ,le fait de vouloir priver délibérément d’autres hommes de l’application de ce droit à légalité devant son Dieu est un crime contre l’humanité mais aussi un crime contre Dieu Lui même . Qu’il s’appelle Yaweh ,Jésus ou Allah ou je ne sais qui encore, Dieu est toujours Dieu quelque soit le nom que les hommes lui donnent , et il doit toujours être respecté par tous .

    Dieu n’appartient pas en exclusivité aux Juifs, aux chrétiens ou aux musulmans , il est le Dieu de tout le monde en tout cas de ceux qui croit en lui . Et quand on réclame le respect de son Dieu on doit aussi accepter de respecter le Dieu des autres , car le Dieu des uns ou des autres est toujours le même Dieu vu sous un angle différent .. Les voies qui mènent à Dieu sont innombrables et chacun les voient avec des yeux différents , mais la destination est toujours la même .

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Monsieur Maillot Joseph Luçay,

    Vous avez sans doute un mérite, celui de signer vos écrits, ce qui n’ est malheureusement pas le cas de tous ceux qui écrivent anonymement et lâchement n’ importe quoi dans les journaux et sur le net. Mais hélas cela ne donne pas pour autant force de vérité à toutes les âneries et contre-vérités que vous avez proférées tout au long de vos écrits ci-dessus ; vous avez visiblement un très gros problème avec l’ Histoire et les grands principes auxquels vous prétendez vous référer : présenter l’ Etat israélien comme un défenseur de la laïcité serait du plus grand comique si la réalité n’ était pas aussi tragique ! Retournez à vos livres d’ Histoire, et nous en reparlerons !
    Jean-Paul Ciret

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Monsieur JP Ciret ,Personne ne peut nier que Jérusalem a déjà été la capitale de la Judée et personne ne peut empêcher les israélien de de la choisir de nouveau comme capitale. Par ailleurs , personne ne peut dire que le statut de ville sacrée de Jérusalem pour les trois grandes religions monothéistes ne nécessite pas une application très stricte du grand principe de la laïcité pour que les croyants puissent vivre leur foi et pratiquer leur religion librement ,et enfin personne ne peut affirmer que la responsabilité de cette application n’incombe pas d’abord aux autorités de l’Etat Israélien .

    La laïcité est un concept qui découle de la liberté de religion inscrite dans la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 et dans les autres déclarations universelles des droit de l’homme qui ont été ensuite adoptées dans le monde .Elle est considéré comme un moyen de faire respecter cette liberté fondamentale qu’est la liberté de culte , c’est à dire la liberté pour tout le monde de pratiquer la religion de son choix sans être inquiété par qui que ce soit .

    Dans la mesure où Israël est un pays qui adhère aux principes des droits de l’homme , l’Etat israélien est donc obligé de de faire respecter le principe de laïcité sur son territoire, et si ce territoire inclut la ville de Jérusalem , celle ci ne peut pas échapper à son autorité sous prétexte qu’elle serait sacrée pour les adeptes de trois religions.

    Je ne prétend pas que les autorités israéliennes assument parfaitement leurs obligations de protéger toutes les religions à Jérusalem, je dis seulement qu’elle doivent l’assumer parfaitement et que de leurs côtés les adeptes des trois religions monothéistes doivent se respecter mutuellement .

    Sauf une erreur sur la date d’entrée en vigueur de la déclaration des droits de l’homme adoptée par l’ONU (il faut lire 1948 au lieu de 1946) Il n’y a pas d’âneries ni de contre vérités dans ce que j’ai écrit . Si les choses ne vont pas comme elles devraient aller à Jérusalem, c’est parce que on est loin de vivre dans une ambiance fraternelle basée sur le respect mutuel et qu’il arrive certainement que les autorités outrepassent quelques fois leur droit faire régner un minimum de paix . Et je pense sincèrement que le fait de faire de Jérusalem la capitale des israéliens devrait faciliter les choses et permettre de créer les meilleures conditions pour que diverses communauté religieuses puissent vivre en harmonie . Mais elles devront à mon avis peut être passer préalablement par un gros travail d’apprentissage de la laïcité pour y parvenir . Il faudrait que nous les invitions à venir voir comment nous vivons ce concept de laïcité en France mais surtout à La Réunion . Vous êtes sans doute mieux placé que moi pour adresser cette invitation monsieur Ciret . "Réunion j’aime ton nom " a dit le pape Jean Paul 2 lors de sa visite sur notre île en 1989 . C’est sans doute parce qu’il a constaté que chez nous les communautés religieuses vivent paisiblement dans le respect mutuel et arrivent même à se réunir pour dialoguer et construire ensemble l’avenir . Ce qui est possible dans cette petite Île de l’océan indien devrait être aussi possible à Jérusalem ville capitale de la nouvelle Judée crée par l’ONU en 1948 .

    Article
    Un message, un commentaire ?