Moyen-Orient et Afrique du Nord

L’artisanat local revient à la mode en Algérie

Bertrand Ancelly / 11 décembre 2020

La fermeture des frontières est l’une des conséquences du coronavirus mais elle n’est peut être pas aussi négative que nous le pensons car elle est en train de devenir un avantage compétitif en Algérie.


Le travail de la laine de mouton et du poil est une institution, voire une tradition dans ce pays. Les femmes créent des Kachabia, tenue typiquement algérienne. Produits nobles de grande qualité mais en danger car de moins en moins vendues ces dernières années.

La valeur de ce produit a fortement chuté à cause de la concurrence des produits chinois, de moins bonne qualité. Ces produits ont perturbé le marché, entrainant une baisse du prix. Pire encore, certains de ces produits sont néfastes pour la santé des consommateurs qui les achètent à bas prix.

Depuis peu, nous assistons à une augmentation de la vente du Kachabia dans les villes algériennes. C’est un retour au local à laquelle nous ne nous attendions plus. C’est la que le COVID-19 révèle son unique et seul point positif. Ce dernier à entrainé une forme de protectionnisme. Les frontières étant fermées, les produits importés, notamment de Chine n’arrivent plus. Le local revient donc à la mode. Cela coûte cher mais c’est le prix à payer pour un produit à base de matières de qualité dont la source est connue.

Un autre frein majeur à cet artisanat local est la méthode confuse de l’Etat qui vise à interdire l’importation des produits locaux d’une part, et de protéger le produit local de l’autre. Au delà de la question culturelle, c’est un choix économique et politique qui semble s’opérer car ce sont des villes entières de l’Algérie qui vivent du commerce de la Kachabia dans des ateliers qui plus est, font travailler des femmes. En Algérie, les femmes ne représentent que 18% de la population active alors que le parlement algérien est l’un des plus féminisés au monde. Cela permet de protéger les artisans locaux des contrefaçons et de la concurrence déloyale

Bertrand Ancelly