Moyen-Orient et Afrique du Nord

Moyen-Orient et Afrique du Nord : 60 % d’eau en moins en 40 ans

Conséquence du climat, de la croissance démographique et du modèle économique

Témoignages.re / 13 mars 2017

Les ressources en eau douce en Afrique du Nord et au Moyen-Orient ont baissé de deux tiers ces 40 dernières années, posant un défi énorme qui requiert une transformation des systèmes et des régimes alimentaires, selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

JPEG - 55.3 ko
L’occupation de la Palestine est aussi une guerre pour le contrôle de l’eau.

« L’accès à l’eau fait partie des besoins essentiels pour garantir la sécurité alimentaire, la santé humaine et l’agriculture, mais les pénuries d’eau qui se profilent à l’horizon en Afrique du Nord et au Moyen-Orient représentent un énorme défi qui requiert une intervention massive et urgente », a déclaré le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, en visite au Caire, en Egypte.

« Ces 40 dernières années, les ressources en eau douce dans la région ont baissé de deux tiers et sont maintenant 10 fois inférieures à la moyenne mondiale d’eau disponible par personne, ce qui souligne la nécessité d’une profonde refonte des systèmes alimentaires », a-t-il ajouté.

Une récente étude de la FAO a démontré que les températures plus élevées pourraient contribuer à écourter, de 18 jours, les saisons de production et avoir pour effet de réduire les rendements agricoles de 27 à 57% d’ici la fin du siècle. L’élévation du niveau de la mer dans le Delta du Nil pourrait faire perdre à l’Egypte des quantités importantes de terres agricoles productives à cause de la salinisation.

De plus, « avec l’agriculture, les besoins énergétiques, ceux liés à la production industrielle et les besoins domestiques, la concurrence entre les secteurs utilisateurs d’eau aura seulement pour effet de s’intensifier à l’avenir », a-t-il indiqué.