Nouvelles d’Afrique

Inauguration du Village de la Francophonie : « Un trait d’union entre les cultures des peuples francophones »

Sommet de l’OIF à Madagascar

africanpressorganization / 23 novembre 2016

Les francophones venus des cinq continents pourront y admirer la richesse et la finesse des travaux des artisans et des créateurs malgaches, avec le concours de plus de 500 artistes et créateurs de la Francophonie.

JPEG - 54.3 ko
Inauguration du village de la Francophonie par le président de Madagascar et la secrétaire générale de l’OIF. Photo FelanaRajaonarivelo-Fireflies/OIF

Le Village de la Francophonie, à Andohatapenaka, a été inauguré ce 21 novembre par le Président de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina, en présence de la Secrétaire Générale de l’OIF, Michaëlle Jean. « Espace culturel par excellence, ce village symbolise l’ouverture d’esprit et de cœur de nos peuples, leur réceptivité et l’intérêt mutuel, offrant ainsi une image d’humanité, indispensable à une époque caractérisée par une mondialisation effrénée. C’est un des enjeux majeurs de la Francophonie, et ce Village est là pour traduire cette diversité des peuples et de leurs cultures », a soutenu le Chef de l’Etat.

Symbole de concorde

La réalisation du Village de la Francophonie a été à l’initiative du Président, pour qui c’est un des objectifs essentiels, car c’est dans ce vaste espace que des décisions seront prises, que des actions seront mises en œuvre ou exposées. Il permet ainsi à la famille francophone de se rassembler, dans sa diversité, autour des valeurs fondamentales qui l’unissent. Pour le Maire du Village de la Francophonie, Ntsoa Randriamifidimanana, ce lieu est le symbole fort de la concorde des pays francophones et le socle de la dignité malagasy.

La Secrétaire Générale de l’OIF souligné pour sa part que la réalisation de ce village est un vrai bonheur pour toute la famille francophone, car on l’a attendu depuis longtemps afin de servir de lieu de rencontre de toutes les cultures. La beauté de cette infrastructure culturelle se reflète dans les beaux espaces bâtis par des centaines d’ouvriers malagasy, sous la conduite de deux femmes malagasy en tant que Chefs de chantiers. Tout au long de la période du Sommet, cet espace sera dédié à la Découverte, à l’Amitié et au Partage. Situé entre le Centre de conférence international d’Ivato et le centre d’Antananarivo, le Village sera un lieu de dialogue des cultures.

Les francophones venus des cinq continents pourront y admirer la richesse et la finesse des travaux des artisans et des créateurs malagasy, avec le concours de plus de 500 artistes et créateurs de la Francophonie. L’OIF y est également présente par le biais de ses composantes, telles que l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF), l’Agence Universitaire de la Francophonie, TV5-Monde, l’Université Senghor, ou encore l’Association Internationale des Maires francophones. Les 112 pavillons du Village rassembleront les États, les organisations internationales, la société civile, les médias, les entreprises, en somme une vaste mosaïque de ce qu’est la Francophonie, notamment sa jeunesse. Pour la Secrétaire Générale de l’OIF, ce sera également un lieu de partage des valeurs et des ambitions communes à travers la langue française, un trait d’union entre les peuples des cinq continents. Le Village de la Francophonie ira au-delà du sommet d’Antananarivo, car il a été construit pour devenir un lieu d’exposition et de tenue d’événement et de foires en tous genres.

La vraie bataille reste la lutte contre la pauvreté

L’inauguration du Village de la Francophonie constitue le début des grands événements qui marqueront le XVIe Sommet, mettant Madagascar face au monde. Le Chef de l’Etat a rappelé que les infrastructures bâties dans le cadre du Sommet de la Francophonie profiteront toujours aux Malgaches car il s’agit d’une chaîne de solidarité et d’intérêts communs touchant toutes les catégories sociales. Sur le plan économique, les avantages sont surtout perçus au niveau de l’artisanat à travers l’exposition au village ou encore les diverses répercussions de l’affluence des participants. Le Président de Madagascar a rappelé, pour conclure, que la vraie bataille reste la lutte contre la pauvreté, ce qui suppose l’unité et la solidarité entre tous les Malgaches, pour servir les intérêts de la Nation par la prise de responsabilité et le travail. Dans ce sens, il a émis le vœu que le Village de la Francophonie soit un havre de paix, d’espoir, de tolérance et de respect mutuel.