Outre-mer

Jeu de dupes en Polynésie

Témoignages.re / 4 mars 2008

Eh bien non ! Cela n’est pas possible en Polynésie, les anciens n’y sont pas des sages, l’élection du président du territoire en est la preuve manifeste. L’ancien président Gaston Flosse, ayant perdu les élections territoriales de ce début d’année, a trouvé le moyen de reprendre son siège d’une manière très cavalière. La victoire électorale de son ancien dauphin Gaston “Iti” Tong Sang (27 sièges) fut une sanction pour son parti le Tahoera, une hémorragie de 17 sièges. On pouvait espérer qu’il resterait fidèle à une voie politique autonomiste qu’il défend depuis de nombreuses années, en apportant son soutien au parti de Gaston “Iti”, auquel il manque 2 sièges pour obtenir la majorité, pour former un gouvernement. “Tahiti Press” du 11/02/08, Gaston Flosse déclarait : « Gaston Tong Sang sera élu à la présidence de la Polynésie ».
(...) Jouant « l’humble-personnage-qui-reste-en-retrait-pour-prodiguer-ses-conseils », il délégua son vice-président E. Fritch pour mener les négociations en vue de la formation de l’équipe gouvernementale. Semaine difficile, faite d’accords partiels, de désaccords, de déclarations, de pleurnicheries, bref un petit bras de fer. Pour parvenir finalement, le 21 février, une heure avant l’élection du président de l’assemblée, à l’acceptation par E. Fritch des conditions proposées par Gaston “Iti” (petit en polynésien), soit 5 ministères, la présidence de l’Assemblée, et quelques commissions. Soulagés, Gaston Tong Sang et ses élus votent donc pour E. Fritch, en se fondant sur la parole donnée, car dans la précipitation, il n’était pas possible de signer un protocole.
L’élection du président du territoire par les représentants se tint le samedi 23 février, et ce fut le coup de théâtre. Gaston Flosse se fit élire à la présidence par les membres de son parti (10 sièges) et ceux de son vieil ennemi Oscar Temaru (20 sièges), moins une abstention. Association contre-nature de deux adversaires de 30 ans qui trouvent ainsi tous deux l’occasion de retrouver le pouvoir, au détriment des électeurs qui ont voté majoritairement pour une assemblée autonomiste. (...)

(Sources : http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=36688 - Agoravox - extraits)