Pays émergents

Madagascar-Inde : signature d’un accord de partenariat innovant dans le domaine médical

Partenariat privé avec l’Inde

Témoignages.re / 12 septembre 2006

La Polyclinique d’Ilafy hier dans la matinée a signé un accord de partenariat innovant dans le domaine médical. D’une importance capitale, cet accord avec Indtours conduit notre système de santé vers une coopération de qualité et à moindre coût tout aussi bénéfique aussi bien pour le patient en matière de cardiologie angiographie qu’en matière de tourisme médical.a

Indtours, une entreprise spécialisée dans le tourisme médical et basée en Inde, et la Polyclinique d’Ilafy ont décidé de mettre leurs compétences, expériences et professionnalisme au service d’un système privé de santé davantage performant et efficient. En tout cas, l’équipe indo-mauricienne d’Indtours a été agréablement surprise par les équipements et les performances scientifiques et médicales de la Polyclinique d’Ilafy, et c’est pour étoffer davantage les spécialités qu’elle a suggéré ce partenariat. Des échanges d’expériences, des formations spécifiques sont prévus dans ce partenariat. Mais surtout et grâce aux compétences indiennes dont le Dr S. A. Merchant qui a sous sa direction quelque 22 cardiologues et qui traitent quotidiennement 70 à 80 cas de maladies du cœur. Les praticiens malgaches peuvent ainsi accéder à d’autres techniques de traitement cardiologique, tel le pontage. Cette dernière technique est très répandue en Inde et peut être d’un grand secours pour Madagascar et les pays environnants. "Les équipements et les compétences existent à la Polyclinique d’Ilafy, assurent l’équipe indienne, il reste quelques détails et quelques compléments spécifiques ; à noter que la mise en œuvre de cette technique de moindre coût et qui n’est pas encore pratiquée à l’île Maurice autorise des perspectives nouvelles pour le tourisme médical sur Madagascar".

En somme, c’est un autre créneau porteur dans le secteur du tourisme, voire une niche encore vierge que ce partenariat Polyclinique d’Ilafy et l’Indtours vient d’ouvrir. Ce partenariat est apparemment très fructifiant car un business plan est en cours d’élaboration entre les 2 parties pour mettre en œuvre avec les assureurs un système d’assurance médicale afin de mettre les soins de santé à la portée d’un plus grand nombre de patients étant donné la faiblesse des pouvoirs d’achat. À titre d’exemple, remarque Mamy Ravatomanga, fondateur et Président directeur général de la Polyclinique d’Ilafy, avec l’équivalent de 200 ariary (1.000 fmg) par an, le souscripteur indien peut accéder gratuitement à l’angiographie et à tous les soins médicaux grâce à une assurance médicale. Dès lors, Mamy Ravatomanga appelle les maisons d’assurance à se lancer dans cette voie.