Justice

A quoi rime cet acharnement judiciaire à l’encontre de Roland Robert ?

Témoignages.re / 12 décembre 2008

Les médias ont largement rendu compte de la réaction du Maire de La Possession au lendemain de sa garde-à-vue à propos de la vente à la commune de la propriété de Jean-Max Hoarau, un administré de la ville.
Toute la procédure d’acquisition a eu lieu dans la clarté des usages et selon les textes en vigueur. Cela fait 38 ans qu’il est maire de La Possession, et ce n’est pas la première fois que la commune mène une transaction. Mais dans le cas du Domaine des Senteurs, on a frôlé la dérive judiciaire.
En effet, comme d’habitude, la mairie s’adresse aux Services des Domaines, un service de l’Etat, pour évaluer le bien. Cette démarche n’est pas gratuite. Un avis est formulé et annexé à la délibération du Conseil. Le maire a respecté scrupuleusement l’avis des Services des Domaines. A la fin des interrogatoires, les enquêteurs ont dû se rendre à l’évidence, et ils ont libéré le maire ainsi que les époux Hoarau, lavés de tout soupçon.
Mais le mal est fait : il suffisait d’entendre les réactions d’auditeurs de radio ou lire certaine presse. Nos deux amis ont été jetés en pâture à l’opinion, sans qu’à aucun moment, l’autorité judiciaire n’intervienne pour rétablir l’honneur et la vérité. Il y a beaucoup de leçons à tirer de cette pratique indigne de la démocratie.

Qui donc avait cherché à tromper la vigilance des magistrats et enquêteurs ?

En effet, si l’évaluation des Services des Domaines est contestée, alors tous les responsables de Collectivités sont menacés dans leurs décisions.
On mesure le dépit de certains en lisant les articles que le “JIR” consacre à cette affaire. L’auteur use allègrement de l’amalgame et de l’insinuation pour tenter d’impliquer le trésorier du PCR, le parti lui-même et le Directeur de “Témoignages”. Un tissu de contre vérités agrémente l’ensemble. Le “JIR” développe la thèse de ceux qui ont prétendu que le prix aurait dû être moins élevé. Qui lui a fourni les éléments de l’enquête ? Quelle est la compétence du journaliste pour s’ériger en expert des Services des Domaines ? Et c’est ce journal qui ose donner à “Témoignages” des leçons de journalisme, de morale et de déontologie !

L’objectif des commanditaires transpire dans l’article : il fallait faire tomber 2 dirigeants du PCR. Détruire le PCR au moyen de l’appareil judiciaire, sur des motifs totalement fallacieux, a toujours été le rêve de certains, car ils sont incapables de le contester sur le terrain électoral.
Alors, l’appareil judiciaire va-t-il tirer les leçons de cette dernière expérience ou va-t-il, au contraire, continuer à s’acharner contre Roland Robert et d’autres dirigeants du PCR ?