Justice

L’opposition saint-pierroise : "que toute la lumière soit faite sur cette affaire"

Enquête sur les marchés publics de la CIVIS

Témoignages.re / 22 septembre 2006

Les élus de l’opposition au Conseil municipal de Saint-Pierre, pour ne pas interférer dans le déroulement de l’enquête sur les marchés informatiques de la CIVIS, s’étaient jusqu’à présent volontairement abstenus de faire le moindre commentaire.
Devant l’évolution judiciaire de la situation, le silence n’est plus de mise.
Les marchés concernés portent sur des montants importants. Ils sont de l’ordre de neuf millions d’euros, soit plus de soixante millions de francs. Ils seraient entachés de graves irrégularités. C’est ce qui a conduit les autorités judiciaires à mettre deux élus saint-pierrois, l’un en examen, l’autre en détention provisoire.
Si aujourd’hui les Saint-Pierroises et les Saint-Pierrois sont sous le choc, ils souhaitent que toute la lumière soit faite sur cette affaire et que la justice soit rendue.
Comme d’autres communes membres de la CIVIS, celle de Saint-Pierre a subi un préjudice financier certain à travers ces marchés. La préoccupation principale de l’opposition est de sauvegarder ce qui peut l’être encore. C’est pourquoi elle se réserve le droit d’engager tous les recours possibles permettant de défendre les intérêts de la collectivité.

Camille Gérard
Jean-Michel Folio

o Section Sud de PSR : "un gaspillage de l’argent public"

La section Sud de PSR déplore qu’à travers cette affaire de la CIVIS et de la SEMITA à Saint-Pierre, le monde politique se retrouve une nouvelle fois secoué et discrédité. Quelles que soient les personnes concernées, les charges et les peines qui seront retenues, il est incontestable que l’on a affaire à un gaspillage de l’argent public.
Ces faits apparaissent comme une provocation envers certains élèves de la commune de Saint Pierre qui ne bénéficient pas tous d’équipements informatiques dans leur établissement. Pour PSR une provocation de plus envers les contribuables et les citoyens en général.

Jean-François FAYS
Secrétaire de la section Sud