Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Justice

Non à l’humiliation de 2 jeunes entrepreneurs réunionnais

Scandale judiciaire hors norme à La Réunion

jeudi 15 février 2024, par Correspondant Témoignages


Mercredi 14 février 2024, Salim Moussajee a tenu une conférence de presse pour exposer la situation judiciaire dans laquelle il est entraîné depuis 17 ans de procès et 193 procédures ! Il avait à ses côtés Paul Hoarau, Gilbert Aubry, Paul Junot, Eric Ismaël. Deux autres personnes sont également intervenues pour dénoncer ce scandale judiciaire hors norme : Arnold Jacou et Ary Yée-Chong-Tchi-Kan.


Salim Moussajee est entouré de Paul Hoareau et Gilbert Aubry, à droite ; de Eric Ismael et Paul Junot, à gauche.
Salim Moussajee est entouré de Paul Hoareau et Gilbert Aubry, à droite ; de Eric Ismael et Paul Junot, à gauche.

Au départ, deux frères Moussajee se lancent dans l’importation de pneus. Ils maîtrisent tellement bien la filière qu’ils deviennent rapidement second importateur-distributeur avec 82 000 unités. Nos 2 jeunes fougueux sentent que la première place est à leur portée, avec de bonnes connaissances des circuits internationaux.

Des manœuvres sont enclenchées pour les faire chuter. Elles impliquent une banque qui refuse de payer leurs commandes et un concessionnaire de voiture qui se présente comme le bon samaritain. Finalement, ils sont spoliés, obligés de céder leurs entreprises pour une bouchée de pain. Avec cette affaire, La Réunion connaît son plus grand scandale judiciaire. Et, ce n’est pas fini.

A l’issue de 193 procédures, les frères Moussajee passent du statut de victimes à celles d’accusés à qui il est réclamé de fortes amendes (750 000 euros). Sachant qu’ils sont ruinés, la méthode est archi-connue : il s’agit d’une tentative de les faire taire. La solidarité familiale, notamment celle d’une tante aujourd’hui décédée, leur a permis de résister. Aujourd’hui, des personnes morales et judiciaires, scandalisées par cette affaire entrent en scène.

Une ancienne magistrate leur a conseillé de se pourvoir auprès de l’Inspection Générale des Services Judiciaires. Un énorme dossier a été déposé. Tour à tour, Paul Hoareau, Gilbert Aubry et Paul Junot ont expliqué leur engagement pour faire respecter le droit du citoyen et le respect du justiciable. Ary Yée-Chong-Tchi-Kan a mis en garde les manipulateurs qui fragilisent l’équilibre social. A un moment, les puissants d’un jour subiront la convergence de toutes les frustrations.

C’est la leçon de l’Histoire des peuples vis-à-vis de tous les abuseurs en tout genre. Pour lui, ce dossier est symptomatique de la dégradation morale et sociale des institutions de notre société. Le peuple n’a plus confiance dans les Institutions qui, au lieu de protéger, humilient. C’est pourquoi, il faut mettre fin à l’humiliation que subissent nos 2 jeunes entrepreneurs réunionnais.

Correspondant


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus