Justice

Quatorze ans de bataille procédurale pour Théo Hilarion

7 mars 1994 - 7 mars 2008

Témoignages.re / 8 mars 2008

Hier, 7 mars, les dockers et autres travailleurs portuaires présents dans la manifestation de la CGTR ont eu une pensée pour leur camarade Théo Hilarion. C’était aussi un 7 mars... 1994 : les dockers protestaient devant l’enceinte portuaire contre la mensualisation que leur imposaient les patrons de la manutention. Des troupes d’élite avaient pris position à l’entrée du port tôt le matin et, vers 11h, une brève, mais violente altercation - dénoncée par les dockers comme une provocation - a laissé un jeune docker au sol. Théo Hilarion, visé à la tête par un des militaires équipé d’une arme et de munitions inappropriées, est resté gravement mutilé depuis. Il a perdu son œil gauche, est gravement atteint au sinus, jusqu’au palais et dans la gorge, et a subi de nombreuses opérations. Théo Hilarion restera mutilé à vie.
Il se bat depuis 14 ans, avec le soutien des dockers du Port, de la Fédération CGTR ports & docks et de très nombreux Réunionnais, pour obtenir réparation. Il aura fallu plus de quatorze ans de procédure judiciaire pour amener deux gendarmes à répondre de leur crime. La comparution des militaires devant la cour d’Assises de La Réunion est prévue pour la première semaine de juin 2008.

P. D.