Elections

38 ex-colistiers de Thierry Araye soutiennent Huguette Bello

Témoignages.re / 14 mars 2008

Suite à l’accord signé par Thierry Araye permettant à 6 de ses colistiers de rejoindre la liste d’Alain Bénard, les autres colistiers, outrés par ce revirement de situation, ont souhaité s’exprimer hier matin.

Aujourd’hui encore, Thierry Araye déclare être neutre dans son choix de ralliement en cette dernière semaine de campagne. Alors qu’un courrier de la Préfecture prouve qu’il a bien signé sa fusion avec la liste d’Alain Bénard. Afin d’éviter l’amalgame, les autres ex-colistiers de Thierry Araye, engagés dans le combat politique contre Alain Bénard, témoignent leur déception et leur écoeurement face à cette situation. « On a cru qu’en soutenant Thierry Araye, on allait se battre pour faire bouger les choses à Saint-Paul. C’est pourquoi on a mené ce combat auprès de lui. Il nous avait promis qu’il ne se rallierait jamais avec Alain Bénard. Et maintenant, c’est nous les traîtres d’après lui », déplore Fabiola Patouma-Dolphin.
« Ce manque de transparence totale est une mauvaise stratégie. Il avait un rôle à jouer et il ne l’a pas fait », poursuit alors Yolande Jean-Baptiste. En effet, Antoine Franco nous explique que Thierry Araye, en se positionnant en tant que 3ème homme dans cette élection a déclenché un processus qu’il ne maîtrisait pas. « Il n’a pas mesuré l’ampleur de sa réussite. Il est l’arbitre de la 2ème plus grande commune de France. Mais il n’est pas politique, il n’a pas mesuré la dimension de tout ça. En agissant ainsi, il a certainement voulu se protéger et protégé ses colistiers qui avaient craché sur Alain Bénard. »
S’étant porté cautionnaire à hauteur de 18 000 euros pour l’impression des supports de campagne de Thierry Araye, Antoine Franco doute de la bonne tenue des comptes de campagne de ce dernier et envisage de saisir le Sous-Préfet pour vérifier sa validité.

En présence d’une ex-colistière de Jean-François Bosviel, qui est venue par libre choix soutenir leur engagement contre Alain Bénard, les ex-colistiers nous annoncent qu’ils ne sont pas moins de 18 à voter et à appeler à voter Huguette Bello ce dimanche, qui mène une politique “propre” selon eux.

Rebecca Pleignet