Elections

Cantonales 2008 à Saint-Pierre

Témoignages.re / 13 mars 2008

3ème canton : rien n’est encore joué

Krishna Damour
« reste confiant »

En dépit d’un ballottage favorable à la candidate UMP Béatrice Sisgismeau qui a récolté 44,61% des voix au 1er tour, grâce à un taux de participation élevé (68,49%), tout peut encore basculer. Jacky Lechat, fermement opposé à la majorité municipale et aux candidats qui la représentent, a invité les 6,97% d’électeurs qui ont voté pour lui a reporter leurs suffrages sur Krishna Damour. Cela serait encore insuffisant pour que ce dernier accède au siège de conseiller général, à moins que les 598 électeurs qui ont plébiscité cette fois la candidature de Jean-François Fays lui confient leurs voix au second tour. Le dirigeant du mouvement Unité Réunion n’a certes pas donné de consigne de vote, mais l’union des électeurs de gauche est encore possible si, comme le préconise Jean-François Fays, chacun vote avec son cœur. Reste encore l’électorat du candidat Divers Droite, François Chon-Sen (7,16%), qui peut encore, même si cela semble peu probable, se tourner vers Krishna Damour pour confirmer son opposition à la majorité municipale. « On constate qu’il y a une majorité des voix qui s’est prononcée en opposition à l’UMP et en faveur d’une alternative à sa politique », analyse le candidat communiste, qui « reste confiant ». Il a tenu à nouveau à remercier hier l’électorat qui a adhéré dimanche dernier et le fera encore ce dimanche à son programme qui défend « une nouvelle dynamique pour plus de solidarité ». Krishna Damour espère que « l’accueil favorable » que lui réserve la population rencontrée sur le terrain « va se traduire dans les faits par un redéploiement des forces et compétences du Conseil général vers les plus démunis, par un rattrapage des insuffisances structurelles du Sud. Le Département doit peser de toutes ses forces sur ce rééquilibrage ».


1er canton : Élie Hoarau tient tête

« Cette avance confortable donne confiance »

Si la prime au sortant a permis à Michel Fontaine de conserver son siège de maire, en revanche, la majorité municipale a plus de mal à s’imposer dans le 1er canton, contrairement à ce qu’elle prédisait. En effet, l’UMPéiste Philippe Potin, chargé des Affaires courantes à la Mairie de Terre-Sainte, enregistre 38,44% des suffrages contre 45,70% placés en faveur du programme d’Elie Hoarau. « Cette avance confortable donne confiance. On va vers ce deuxième tour avec l’espoir de l’emporter dimanche », commentait hier le candidat communiste. Là encore, on peut augurer l’union des électeurs de gauche au second tour avec le report des voix de Viriginie Poinin-Gobalou (7,24%) et Jimmy Thierry (8,63%) sur sa candidature. Le second tour se profile donc en faveur des forces de progrès incarnées dans ce 1er canton par Elie Hoarau, qui retrouverait ainsi l’hémicycle du Département où il a déjà siégé de 1976 à 1988 puis de 1994 à 1997 en tant qu’élu du 3ème canton cette fois. Une expérience qui pourra alors profiter à la collectivité, confrontée à de nouveaux enjeux stratégiques et budgétaires d’importance, ainsi qu’à l’ensemble de la population réunionnaise, qui a besoin d’une politique sociale volontairement plus solidaire, comme le soutient Elie Hoarau.


4ème canton : pas si vite M. Rifosta !

Les voix de gauche et des abstentionnistes feront la différence

Pour ce scrutin du second tour qui oppose la conseillère générale sortante Graziella Leveneur (39,25% des voix) au candidat UMP Hermann Rifosta (48,99%), les commentateurs s’accordent à annoncer un peu rapidement la victoire de ce dernier. C’est sans compter en effet sur le fort potentiel que représente le report des suffrages obtenus au premier tour par le candidat de gauche Raymond Vimbaye, qui a appelé son électorat à plébisciter la candidate communiste. Favorisée par ces 1.100 bulletins, Graziella Leveneur conserverait alors son siège au Département, et c’est sans compter sur la mobilisation des 5.000 abstentionnistes au premier tour. En dépit d’un climat de campagne tendu face à un adversaire qui incarne une droite viscéralement opposée au PCR qui, depuis 1976, bénéficie de la confiance et du soutien de l’électorat du 4ème canton, Graziella Leveneur reste plus que jamais mobilisée pour ce second tour, estimant que ces élections sont loin d’être perdues. Pugnace et acharnée au travail - son bilan en tant que conseillère générale est là pour en attester -, on peut faire confiance à cette militante politique et des droits des femmes pour ne pas céder face aux pressions sexistes et machistes dont elle est victime ; et qui témoignent en outre de la faiblesse et de l’irresponsabilité de ses détracteurs qui n’ont d’autres arguments que de basses injures à opposer à sa candidature.

SL


Rifosta refuse la confrontation avec l’adversaire

La droite saint-pierroise fuit le débat

Déception hier pour la candidate communiste dans le 4ème canton de Saint-Pierre qui apprend à la dernière minute que la confrontation médiatique qu’elle devait avoir avec son adversaire de l’UMP, Hermann Rifosta, est annulée.

RFO avait en effet inscrit à la grille de son programme de campagne un débat de 40 minutes entre les deux adversaires fixé à 13h30 hier. Oui, mais voilà, le chef de cabinet du maire saint-pierrois reconduit dans ses fonctions a contacté personnellement la chaîne pour annoncer le désistement sur le fil du candidat de droite. Dur, dur pour RFO qui aura dû boucher la fuite en urgence. Dur, dur aussi pour l’expression de la démocratie qui, on le sait, et cet épisode le confirme encore, est à l’UMP ce que la côte de bœuf est au végétarien. « Il se défausse à un moment important de confrontations des idées qui m’auraient permis aussi de parler de mon bilan, où l’on aurait pu aborder l’avenir du Conseil général, traiter des menaces qui pèsent sur son budget et où chacun aurait pu exposer son projet. Dans une démocratie, le débat contradictoire est essentiel pour offrir une information claire aux citoyens », réagissait hier la candidate communiste.
On ne peut que déplorer ces méthodes de la part d’un candidat et d’un parti qui aspirent aux responsabilités, font appel à la confiance des électeurs,alors qu’ils ne sont même pas capables d’honorer, de tenir de simples engagements. Cette échappée par l’issue de secours est en tout cas révélatrice d’un manque de projet, d’un manque de courage et d’un manque encore de respect à l’égard de l’électorat à qui l’on doit le débat. M. Rifosta aurait-il peur du PCR qu’il dit vouloir éradiquer du 4ème canton ? A moins qu’il n’ait peur des femmes alors ? Un peu de courage !

SL


Jack Camille Lechat, Candidat Sans Étiquette, troisième canton de Saint-Pierre

Colistier sur la liste du Mouvement Militant Saint-Pierrois (MMSP) conduite par M. Raymond Vimbaye et moi-même pour les Municipales, je rappelle que tous les membres de cette liste, sans exception, étaient déjà sur la même longueur d’ondes concernant un éventuel report au deuxième tour, que ce soit pour les Municipales ou les Cantonales, à savoir : que le seul adversaire désigné était et reste l’UMP Michel Fontaine et les candidats présentés par lui. Alors, il est assez utopique pour certains de penser voir un convaincu de gauche comme Raymond rejoindre le camp UMP. Aussi, tenant à lever le doute à propos d’un fax non signé (ce qui n’est guère dans mes habitudes) émanant de ma permanence et qui aurait été expédié aux journaux, je tiens à préciser que, fidèles aux principes de la parole donnée, nous appellerons, Raymond et moi même, les électeurs qui nous ont fait confiance à voter dans le quatrième et troisième cantons de Saint-Pierre pour barrer la route à cette politique de la casse sociale défendue par M. Fontaine et ses représentants.
À cet effet, nous voterons et ferons voter : Graziella Leveneur dans le quatrième canton et Krishna Damour dans le troisième, pour, d’une part : donner une nouvelle image au paysage politique de Saint-Pierre et, d’autre part, tenter de faire basculer le Conseil général à gauche afin de favoriser une vraie politique sociale et non cette politique de riches et de pistonnés que l’on connaît actuellement. D’où notre motivation à plébisciter ces deux candidats de la nouveauté et de l’innovation.
Respectueusement vôtre.

Jacky Lechat



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • Connaisant vos convictions de fidèle à la droite giscardienne pour vous avoir cotoyé assez longtemps, il m’est agréable de constater que malgré ces convictions, vous avez eu le courage de dire non à cette droite sarkoziste défendue par monsieur Fontaine et ses partisans.Je sais ce qu’il doit vous en couter au fond de vous, mais vous avez fait là le choix de la sagesse et les électeurs qui ont voté pour vous au premier tour et dont je fais partie vous disent merci, merci pour cette prise de position qui ne doit pas être évidente mais qui vous honore.

    Article
    Un message, un commentaire ?