Elections

La prétendue objectivité du “Quotidien”

Témoignages.re / 12 mars 2008

On a beau vouloir cacher son anticommunisme sous des dehors d’une soi-disant objectivité, il revient au galop. Ainsi la plume d’Idriss Issa, intronisé grand analyste politique, dérape quand il écrit : « le bilan du PCR du premier tour serait donc globalement négatif sans la mise en ballottage de Cyrille Hamilcaro et de Jean-Paul Virapoullé à Saint-André ».
Fin calculateur, le journaliste oublie que cette mise en ballottage est dû à des listes d’union et de rassemblement emmenées par des têtes de listes - Claude Hoarau et Eric Fruteau - du PCR.
C’est comme si on disait que la vision du “Quotidien” est globalement positive si on en retire toutes les pages consacrées aux faits-divers et aux nouvelles de caniveau.
D’ailleurs, le bilan du PCR est tellement négatif, toujours d’après Idriss Issa, qu’il écrit plus loin dans son article : « la droite devra résister aux assauts du PS et PCR dans au moins six communes : Saint-Paul, Saint-Leu, Saint-Denis, Saint-Louis, Sainte-Rose et Saint-André. Si une ou plusieurs de ces villes tombent, elle aura globalement (NDLR : Idriss Issa doit vraiment aimer ce mot de "globalement") perdu les élections (...) ». Ce qui montre vraiment la faiblesse supposée du PCR, capable de remporter une, voire plusieurs municipalités. CQFD, comme dirait Issa.

A.I.C.