Elections

Le PCR choisit l’union avec Thierry Robert en tête de liste

Élections municipales à Saint-Leu

Témoignages.re / 28 janvier 2008

La ligne de conduite du PCR pour ces prochaines élections est claire. Promouvoir le rassemblement partout où il est possible de le faire, et choisir le candidat le plus susceptible de défendre les Réunionnais contre la politique gouvernementale. A Saint-Leu, la section communiste a choisi de se rallier à Thierry Robert, délégué départemental du Modem.

Samedi dernier, la section PCR de Saint-Leu à tenu une conférence de presse en présence d’Elie Hoarau, Secrétaire général du parti, pour rendre publique la décision concernant l’élection municipale du 9 mars.
Elie Hoarau a indiqué les objectifs exprimés par le PCR pour ces prochaines élections. Il a rappelé que le PCR tenait à replacer ce scrutin dans le contexte actuel. Il s’agit, selon le dirigeant du PCR, d’offrir à la population réunionnaise l’occasion d’exprimer son refus de la politique générale du gouvernement. Notamment en matière de social, les conséquences de cette politique sont suffisamment graves dans notre pays pour que l’expression à l’opposition de cette politique soit affirmée clairement. Les exemples sont connus : la baisse du pouvoir d’achat, l’augmentation des prix des marchandises de la grande consommation, la franchise médicale, le licenciement des TOS, le mécontentement dans le domaine de la santé (les pharmaciens, les médecins urgentistes, etc...), le décret d’application de la loi de Finance 2008, les grandes inquiétudes qui pèsent sur les bénéficiaires de minima sociaux, dont le RMI.
Le PCR a réaffirmé qu’il était prêt à s’unir dans un large rassemblement, qu’il souhaitait et souhaite toujours s’exprimer contre cette politique qui pénalise les plus démunis, alors que des cadeaux fiscaux sont faits aux plus aisés (15 milliards du paquet fiscal).
Le PCR avait pris l’engagement d’examiner ville par ville les situations, pour voir comment peut se réaliser le rassemblement. D’après le parti, celle ou celui qui a le plus de chance de rassembler autour de son nom et qui est susceptible de partager cet objectif de lutte contre la politique actuelle du gouvernement doit bénéficier du soutien des autres.
Dans le cas précis de Saint-Leu, où la sanction de la politique gouvernementale prend un sens particulier, puisque le maire de Saint-Leu est l’un des principaux dirigeants de l’UMP, il convient de réaliser l’union la plus large autour de la personnalité la plus à même de rassembler.
La section PCR de Saint-Leu a estimé dans son immense majorité que cette personne est Thierry Robert (Modem). C’est la raison pour laquelle Elie Hoarau a annoncé que la décision est de faire liste commune avec ce dernier. Il a annoncé par ailleurs que les délégations de la section communiste de Saint-Leu et de la formation politique de Thierry Robert s’étaient rencontrées pour se mettre d’accord sur un programme et sur la répartition des compétences. Il appartient maintenant à la tête de liste de présenter les détails de ce programme et le partage des responsabilités.

Edith Poulbassia