Elections

Les grandes orientations budgétaires... en attente d’un audit financier

Conseil municipal à Saint-Paul

Témoignages.re / 3 avril 2008

Hier après-midi, c’était dans une salle de Conseil bondée que s’est déroulé le Conseil municipal de Saint-Paul qui, après avoir débattu des grandes orientations budgétaires pour 2008, a procédé au vote des délégués élus et représentants au sein du Conseil communautaire du TCO et des différentes commissions et organisations en charge des finances, du secteur social et sanitaire, de l’aménagement et de la vie éducative sur l’ensemble du territoire.

JPEG - 16.2 ko
La constitution de réserves foncières est une orientation stratégique fixée dès le début de la mandature par Huguette Bello et son équipe. (Photo RP)

Une première analyse des finances de la commune arrêtée au 31 décembre 2007 a permis de révéler que sur un montant global de 170 millions d’euros, 60 millions étaient affectés à l’investissement contre 110 millions au fonctionnement, soit 65% du total.
Cette forte part du budget alloué au fonctionnement est due en grande partie aux dépenses de personnel. Au regard de cette charge importante du personnel et de l’endettement de la commune qui s’élève à 87 millions d’euros, la nouvelle majorité du Conseil municipal considère que les charges de fonctionnement doivent être mieux maîtrisées et qu’il est nécessaire de relancer les investissements prioritaires. Investissements qui devront être renforcés grâce à des financements externes qui découleraient de partenariats plus importants avec l’Europe, l’Etat, la Région et le Département.
Et en ce qui concerne le fonctionnement, l’équipe municipale a engagé un audit financier afin d’avoir une meilleure lisibilité de la situation des comptes de la ville et de mettre en évidence les “marges de manœuvre financières”. En attente des résultats de cet audit déterminant, les grandes orientations budgétaires pour 2008 sont abordées en prévision d’un budget primitif chiffré qui sera exposé le 15 avril.

Une priorité : le logement social

Parmi les priorités de cette nouvelle mandature, arrive en tête la problématique du logement. En effet, actuellement, 7.297 demandes de logement attendent sur les bureaux des bailleurs sociaux. Il est donc indispensable que la commune se constitue des réserves foncières (notamment à partir du foncier désenclavé par le passage de la route des Tamarins) et construise plus de logements sociaux dans le cadre d’opérations d’aménagement telles que les ZAC et RHI.
A ce titre est voté, sur proposition de la députée-maire Huguette Bello, le droit de préemption urbain sur les zones urbaines et les zones d’urbanisation futures telles qu’elles figurent sur l’ensemble des plans d’urbanisme en vigueur sur le territoire saint-paulois. Et face aux critiques de l’opposition concernant l’abandon du grand projet de Cambaie, la majorité en place explique que le projet de créer sur la zone de l’ancienne tour Oméga une parfaite écocité ne doit pas être « une vitrine qui cache la misère des autres quartiers de Saint-Paul ». En effet, la nouvelle équipe municipale souhaite un développement durable pour toute la commune. Volonté qui se traduit par la proposition de constituer un véritable Agenda 21, outil permettant l’intégration de la dimension environnementale dans les futurs projets d’aménagements.

Au total, pas moins de 17 propositions sont émises pour chaque domaine d’intervention de la Mairie, tel que l’aménagement des espaces publics, la petite enfance ou encore la restauration scolaire. Des efforts seront donc menés dans ces différents secteurs, dans la mesure où l’audit financier, une fois terminé, permettra de dégager les pistes d’actions tangibles. Un plan pluriannuel des investissements sera ainsi mis en œuvre afin de « mettre en place les projets de la mandature et prévoir la mobilisation des fonds nécessaires ».

Rebecca Pleignet