Elections

Moins d’un électeur sur deux à 16 heures à Saint-Denis

Taux de participation

Manuel Marchal / 10 mars 2008

JPEG - 12.6 ko
Loin de l’effervescence de Saint-André, Saint-Denis connaissait hier un taux de participation en retrait.
(photos MM)

Loin de l’effervescence de Saint-André, Saint-Denis connaissait hier un taux de participation en retrait par rapport à 2001 à 16 heures. Deux heures avant la fermeture des bureaux de vote, le taux de participation dépassait à peine 44%, soit 3 points de moins qu’en 2001. A titre de comparaison, à la même heure, ce taux dépassait 63% à Saint-André.
Pour connaître l’ambiance de cette journée électorale dans la capitale, “Témoignages” donne la parole à 3 jeunes candidats aux Cantonales : Eric Soret, Michel Pontiac et Henri Grondin.
En général, l’ambiance est bon enfant. Dans le 4ème canton (La Source), « la tension monte tout doucement. On sera à peu près au même niveau que les Législatives », précise Eric Soret. A La Montagne et à Saint-Bernard, les taux de participation s’échelonnaient à 16 heures de 30% dans plusieurs bureaux du Huitième kilomètre, soit en dessous du niveau habituel, à 60% à Saint-Bernard, un score atteint en général dans ce quartier à deux heures de la fermeture des bureaux, note Michel Pontiac.
Ambiance plus tendue dans le 5ème canton (Vauban Camélias). Henri Grondin, le plus jeune candidat de ce scrutin, annonce avoir déposé une réclamation sur le procès verbal du 47ème bureau. Deux autres candidats ainsi que deux scrutateurs se sont joints à sa démarche.
Il a surpris une distribution de tracts et de cartes de visite à l’entrée du bureau de vote. L’auteur de ces faits n’est autre que le candidat PS dans ce canton. « Nous surveillerons de près ce qui se passera à l’Hôtel de Ville ce soir », précise Henri Grondin, car de tels actes peuvent troubler la sérénité du scrutin.

Manuel Marchal