Elections

Ne pas se tromper

Billet de Saint-Paul

Témoignages.re / 13 mars 2008

Alain Bénard, de sa campagne du premier tour au second, n’a pas changé de tactique. Il ratisse large et promet tout ce qu’on veut. Exemple : il porte plainte contre les camions-bars, et pour récolter quelques voix, promet de ne pas appliquer la décision de justice si le tribunal l’exige. Curieuse interprétation de la loi pour quelqu’un qui serait chargé de l’appliquer. Mais nous sommes à la saison des promesses. Et comme Alain Bénard a une politique municipale à géométrie variable, il dit oui à tout dans l’espoir de redevenir maire.
Et que penser de ces candidats qui disent le plus grand mal de leur adversaire et qui, pour le deuxième tour, s’allient avec lui ? Les colistiers de Thierry Araye ont cédé à la sirène du pouvoir. Pour un siège, que ne ferait-on pas ? Renier ses idées par exemple.
Les Saint-paulois ont besoin plus que de ces magouilles de deuxième tour. Alain Bénard a montré sa vraie personnalité. Celle d’un Machiavel à petit pied et d’un opportuniste sans conviction.
Ils ont le choix entre un manœuvrier à la peine et une femme de conviction, Huguette Bello. Y’a pas photo, comme on dit.

A.W.