Elections

Objet : dénonciation de possibilité de fraude

Bras-Panon

Témoignages.re / 7 mars 2008

Lettre de Jean-Hugues Ratenon, candidat aux élections municipales et cantonales, à l’attention de M. le Préfet de La Réunion, Pierre-Henry Maccioni

Monsieur le Préfet,
Par la présente, je voudrais vous faire part de mon inquiétude, et de celle de mon équipe, devant les événements qui se passent en ce moment dans la commune de Bras-Panon.
En effet, d’après des rumeurs persistantes, 2.000 (deux mille) bulletins de M. Gonthier circulent en ce moment sur le territoire communal. Cette quantité a été prélevée dans le quota officiel contrôlé par les services de la propagande de l’État, remis aux services de la mairie.
Si cela s’avère être la réalité, il manquera 1.000 (mille) bulletins de M. Gonthier pour les Municipales et 1.000 (mille) bulletins de ce même candidat pour les Cantonales, le jour de ces élections. Or, ces bulletins risquent d’être tous présents lors du décompte.
D’après la rumeur, cela est organisé par un fonctionnaire de la collectivité maîtrisant bien les élections, puisque ancien responsable du bureau des élections dans la commune, actuellement en congé (y a-t-il aussi des enveloppes qui circulent ?). Nous vous demandons donc de nous expliquer clairement si cela est légal. Car si c’est le cas, ce serait une atteinte à l’égalité entre les candidats car les autres n’ont pas accès à ces documents officiels.
En revanche, si cela s’avère être une manœuvre illégale, nous vous demandons de mettre fin instamment à tout cela, et d’informer le procureur de la République et de faire cesser les pressions que cela suppose vis-à-vis des personnes vulnérables, les jeunes sans emploi, les personnes âgées, les handicapés et tous les autres qui ne pourront se déplacer et utiliseront la procédure dite de procuration.
Nous voudrions aussi, d’autre part, attirer l’attention des services de l’État sur le déroulement des élections de dimanche 9 mars 2008. En effet, des rumeurs, là encore persistantes, nous laissent à penser que certaines magouilles et tripatouillages vont avoir lieu (bourrage d’urnes notamment).
Veuillez agréer, Monsieur le préfet, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Ratenon Jean-Hugues