Elections

Paul Vergès au Tampon et à Cilaos : l’Alliance vers les sommets…

La campagne dans le Sud

Témoignages.re / 15 mars 2004

Cap au Sud pour Paul Vergès et les autres partenaires de l’Alliance au cours de ce wee-end avant de revenir hier après midi au Port pour la rencontre avec les acteurs culturels (voir en page 3).

Samedi, c’est au Tampon que Paul Vergès s’est rendu pour battre campagne et continuer à expliquer son bilan et son programme. Après une rencontre avec les responsables de la section communiste à la permanence du Tampon, chez Jeannot Técher, rendez-vous était donné aux militants à Bois-Court, près du belvédère qui surplombe Grand Bassin pour un pique-nique à l’ombre des acacias. Au menu : cari pattes cochon et cabri massalé, avec un ciel bleu et un soleil radieux comme cerise sur le gâteau.

Après ce moment de convivialité, nouveau rendez-vous à Piton Hyacinthe, chez René Lebon. Tour à tour, Marylène Berne et Max Séry, candidats aux cantonales du Tampon, devaient prendre la parole pour appeler à la mobilisation et au vote utile. De ce point de vue, une lourde responsabilité est entre les mains de chaque électrice et électeur.

Puis, Paul Vergès intervenait à son tour en rappelant nombre d’interventions de la Région sur la commune du Tampon, à commencer par la retenue des Herbes Blanches, qui a permis aux agriculteurs de bénéficier d’une eau de manière régulière et à un prix plus bas. Écoles, routes, médiathèque, kiosques des artisans à la Plaine des Cafres, futur Parc du volcan… Des réalisations et des projets auxquels la Région apporte son soutien financier. Cela devait être dit, histoire de répondre à ceux qui crient "le bilan, le bilan…"

Avant de regagner l’Étang-Salé où l’attendait un autre meeting, Paul Vergès effectuait un petit détour par la permanence où l’attendaient de vieux militants. Un moment empreint d’émotion et de souvenirs…

Hier, Paul Vergès était à Cilaos pour un meeting chez Julot Clain, un lieu habituel pour ce genre de rendez-vous. Après une intervention de Thérésien Mouni-Latchimy, représentant de Free Dom, Jacques Técher, ancien maire de Cilaos, candidat aux cantonales du 21 mars prochain, prenait à son tour la parole dans une ambiance de kermesse.

Puis, Paul Vergès rappelait à son tour l’importance des scrutins du 21 et 28 mars prochain pour La Réunion, face à l’entreprise de casse sociale lancée par le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin. À Cilaos, comme au Tampon, le président de la Région devait énumérer une litanie de réalisations du Conseil régional dans le cirque : modernisation de la rue du père Boiteau, l’artère principale, salle de spectacle du Piton des neiges, rénovation du bâti scolaire et de la piscine, chemins de désenclavements, interventions en faveur du tourisme, plus d’un millier de chauffe-eau solaires subventionnés…

Après le meeting suivi par plusieurs centaines de personnes, rendez-vous au Plateau des Chênes, à l’ombre des cryptomérias voisinant avec les bois de couleurs pour un pique-nique où, entre le rougail saucisses fumées et le cabri massalé, chacun échangeait sur le déroulement de la campagne et la volonté de sanctionner tous ceux qui, à Cilaos comme partout ailleurs dans l’île, cautionnent sans sourciller la politique du gouvernement.

S. D.


Échos de campagne

Et un, deux, trois…
À Cilaos, le meeting avec Paul Vergès était annoncé de longue date. Hier matin, alors que les partisans de l’Alliance se rendaient chez Julot Clain, un meeting improvisé était tenu non loin du marché forain par Nadia Ramassamy. Puis, alors que Paul Vergès arrivait sur les lieux du meeting, c’était au tour de Paul Técher de se lancer dans un meeting tout aussi improvisé devant la mairie. Des initiatives qui ont fait sourire plus d’un dans le cirque, surtout quand il s’agissait de savoir où il y avait le plus de monde. Et là, il n’y avait pas photo…

Campagne… de propreté
Alors que le pique-nique touchait à sa fin au Plateau des Chênes, une équipe de militants, sacs poubelles en main, arpentait le site pour enlever tous les détritus. "Ni sorte pa d’la tan ke lé pa propre" : telle est la consigne donnée par Jacques Técher. Si ça se trouve, l’endroit était peut-être plus propre après qu’avant…

Paul Técher et "Isabelle"
Lors du pique-nique au Plateau des Chênes, chacun pouvait goûter au vin de Cilaos. Une initiative qui n’est pas innocente. En effet, dans son programme, Paul Técher affirme à qui veut bien l’entendre : le vin fait à partir du raisin "Isabelle" est illégal. "Di Paul Técher vien défann’ a nou…", plaisantaient quelques militants. Bien entendu, le petit vin offert par des camarades du cirque fut consommé avec modération, à l’inverse des commentaires sur l’initiative de Paul Técher.

Combien le kilo ?
Cela se passe dans une commune du Sud où un adjoint au maire est candidat à l’élection cantonale. Visiblement, il y a une candidature qui le gêne aux entournures. Il y a quelque temps, des émissaires de cet adjoint-candidat sont allés voir le père de son concurrent en lui faisant comprendre que s’il réussissait à convaincre son fils de retirer sa candidature, cela pourrait se traduire par une certaine somme d’argent. Réponse du père : "Ou kroi moin la mète zanfan o monde pou vann’ sa kom ti koshon ? Konbien ou vé ashté lo kilo ?" Devant une réponse aussi nette, les émissaires sont repartis kom martin kikouzi.