Elections

Roland Robert : l’expérience et l’union au cœur du développement

Élection municipale à La Possession

Témoignages.re / 25 février 2008

Des centaines de militants et sympathisants étaient réunis ce vendredi autour du maire sortant de La Possession, Roland Robert, lors du meeting d’ouverture de sa campagne pour le renouvellement de sa mandature. A deux semaines des élections, le candidat entouré de sa nouvelle équipe nous livre un programme complet et engagé.

JPEG - 15.5 ko
Fort de 36 ans d’expérience, le Maire de La Possession a renouvelé son engagement et son équipe pour les prochaines élections municipales.

Fort de 36 ans d’expérience, le Maire de La Possession, Roland Robert, a renouvelé son engagement pour les prochaines élections municipales. Dressant un contexte national plutôt morose avec 82% des Français qui ont exprimé leur mécontentement vis-à-vis de la ligne de conduite de Nicolas Sarkozy, la tête de liste de “La force de l’expérience et de la dynamique de l’union au cœur du développement” appelle tous les Possessionnais à se mobiliser contre la politique de casse sociale du gouvernement en place depuis 9 mois.
« Dans un climat social marqué par la baisse du pouvoir d’achat, la pénurie d’emplois et de logement et l’inquiétude des jeunes pour leur avenir », le candidat explique pourquoi il est essentiel que la gauche remporte ces élections qualifiées de « test national » par le gouvernement. « Sanctionner ses listes, c’est envoyer un message fort, et sans détour, à messieurs Sarkozy et Fillon pour leur dire de déposer le bilan de leur entreprise de démolition ! ».
A l’heure où la droite est majoritairement représentée au Conseil général et dans les communes de l’île, il devient urgent, selon lui, de « renforcer et de rééquilibrer la représentation de la gauche dans l’ensemble de La Réunion ».

Pas d’union totale à gauche

Parmi les 5 listes en compétition, il déplore avant tout la désolidarisation de Rolland Lallemand, Robert Morel et Jean Anandy qui, « pour des considérations d’ordre purement personnel », ont constitué leur propre liste de gauche, empêchant ainsi une union totale contre l’opposition de droite. « Non, je ne capitulerai pas devant des outsiders pressés d’en finir avec moi, des outsiders plus courtisans que réels candidats, et qui n’ont qu’un seul programme, leur petite vanité et leur petite ambition ».
Et parmi les autres candidats de l’opposition jugés dénués de toute crédibilité, Roland Robert reconnaît avec loyauté que la seule liste crédible et légitime à ses yeux est celle menée par Jean-Yves Morel. « C’est un adversaire politique et je le respecte en tant que tel ».

« Une passion qui ne m’a jamais quitté »

Mais c’est avant tout la passion envers cette « commune canton » qui a conduit le maire et conseiller général à réitérer son engagement envers les habitants de La Possession, afin d’« aller encore plus loin dans le pas de ce développement économique durable, social et fraternel ». Une passion qu’il souhaite continuer de partager avec l’ensemble des Possessionnais à travers un programme axé sur l’aménagement et le développement économique de cette commune de 25.000 habitants. La modernisation du centre-ville et la reconquête du littoral autour d’un port de pêche et de plaisance par exemple illustrent cette volonté de développement et de dynamisme. Conscient de la dimension spatiale et de l’identité de la commune avec ses Hauts et ses quartiers, il propose la création de nombreuses infrastructures afin d’améliorer l’éducation, la solidarité sociale, la proximité et l’action culturelle.
Rendant un dernier hommage à ses fidèles camarades, il laisse la place à sa nouvelle équipe renouvelée, strictement paritaire, comprenant 34 colistiers qui se présentent alors tour à tour à un public très enthousiaste.

JPEG - 22.6 ko
Le public est venu nombreux pour le meeting d’ouverture de la campagne de Roland Robert.

Rebbeca P.