Elections

Saint-Paul : Une nouvelle ère commence

Election du Conseil municipal

Témoignages.re / 22 mars 2008

L’élection du Conseil municipal de Saint-Paul a été l’évènement incontournable de l’actualité politique réunionnaise de la journée d’hier. La présence de nombreuses figures politiques ainsi que l’ensemble des médias réunionnais en témoigne. Il est clair, une nouvelle ère de progrès et de changement s’annonce pour Saint-Paul. Et à cette occasion, une foule rassemblée sur le jardin de l’Hôtel de Ville est venue acclamer la nouvelle maire de Saint-Paul et son équipe, symbole de ce renouveau.

JPEG - 23 ko
C’est dans un climat des plus démocratiques que s’est déroulée hier matin l’élection de la maire de Saint-Paul et de ses 15 adjoints.
(Photo RP)

C’est dans un climat des plus démocratiques que s’est déroulée hier matin l’élection de la maire de Saint-Paul et de ses 15 adjoints. La salle de Conseil bondée de militants et de sympathisants venus de toute l’île n’a pas empêché pour autant le déroulement de cette élection dans une ambiance sereine et conviviale. Jean-Yves Langenier, Elie Hoarau et Claude Hoarau étaient également venus partager ce grand moment avec leur camarade de longue date.

43 voix sur 53, dont 3 voix de l’opposition

Vient le tour de l’élection du maire et de ses adjoints. Logiquement, une seule candidate et une seule liste d’adjoints conduite par le premier adjoint Jean-Marc Gamarus. Tour à tour, les conseillers municipaux procèdent au vote, applaudis par le public. Quand arrive le tour tant attendu d’Alain Bénard, premier conseiller municipal de l’opposition, qui annonce sans complexe « qu’ils sont quelques-uns à ne pas vouloir procéder au vote », dont Jocelyne Lauret. L’ancien maire de Saint-Paul continue par cet acte de conforter l’opinion sur son manque de conviction démocratique.
Sur les 53 membres du nouveau Conseil municipal, 40 représentent l’union menée par Huguette Bello et 13 représentent l’opposition. Parmi les opposants, 3 colistiers d’Alain Bénard ont tout de même procédé à leur devoir démocratique, en votant qui plus est pour le nouveau visage politique de Saint-Paul, qui recueille alors pour les 2 scrutins 43 voix sur 53. Comble du comble pour Alain Bénard, qui ne semblait pas particulièrement intéressé par le dépouillement, à l’instar de Jocelyne Lauret qui consulta son téléphone portable pendant quasiment toute la séance.

« Nous devons unir nos forces »

A peine les résultats proclamés, la nouvelle maire de Saint-Paul, plébiscitée par un public en liesse, remercia la population saint-pauloise pour la confiance qu’elle lui porte. « Je vous remercie de l’honneur que vous me faites en m’ayant élue maire de Saint-Paul. Au nom de tout le Conseil municipal et en mon nom propre, nous serons dignes et nous travaillerons sans relâche au développement de la ville et à l’amélioration de la vie à Saint-Paul. Après les affrontements pendant les élections, nous devons unir nos forces pour un travail commun dans le respect démocratique. L’alternance se présente à Saint-Paul. Je souhaite que cet idéal de justice et de progrès social, nous sachions le mettre en œuvre à l’époque où menacent les inégalités. Nous l’accomplirons dans le respect de chacun et, je l’espère, avec la collaboration de tous ».

L’élue des forces de progrès pour tous

Puis, elle s’adresse particulièrement à la jeunesse, qui, en mal de travail et en mal de repères, doit trouver un tremplin à son épanouissement à travers le développement de Saint-Paul, qui deviendra une ville de plus en plus vivante et solidaire, où l’échange et le partage entre les quartiers contribueront à ce développement.
Une petite pensée est également adressée aux anciens, dont la ténacité a permis de mener ce combat des forces de progrès à Saint-Paul.
Elle rassure ensuite les employés communaux en qui elle affirme avoir une totale confiance. Aucune allégeance, aucun rapprochement politique ne leur sera exigés. Elle leur demande juste d’être loyaux envers ce peuple qui les a élus démocratiquement.
Enfin, en tant que première femme élue maire depuis Marie-Thérèse de Châteauvieux, à qui elle rend hommage, elle remercie chaleureusement son époux, qui n’a cessé de la soutenir pendant tous ses combats.

« Vive Huguette Bello ! », scande alors un public heureux de ce vent de changement et d’espoir qui souffle sur Saint-Paul.

Rebecca Pleignet


Liste des adjoints menée par Jean-Marc Gamarus

1/ Jean-Marc Gamarus
2/ Linda Janicon
3/ Jean-Claude Melin
4/ Josiane Bima
5/ Jean-marie Lasson
6/ Laurence Lougnon
7/ Jean Erpeldinger
8/ Pascaline Chereau
9/ Gérald Incana
10/ Hélène M’Lamaly
11/ Christian Félicité
12/ Yvette Hoarau
13/ Emmanuel Séraphin
14/ Gislaine Basquaise
15/ Raymond Françoise



Un message, un commentaire ?



Messages






  • A Huguette BELLO,

    Le poète a toujours raison
    Qui voit plus haut que l’horizon
    Et le futur est son royaumme
    Face à notre génération
    Je déclare avec Aragon
    La Femme est l’avenir de l’homme.

    Il faudra réapprendre à vivre
    Ensemble écrire un nouveau livre
    Redécouvrir tous les possibles
    Chaque chose enfin partagée
    Tout dans la ville va changer
    D’une mamière irréversible.

    C’est tout le bonheur que je vous souhaite .Un bonheur partagé avec toutes celles et ceux qui ont mis leur espoir en vous.
    Moi , je sais une chose : je vous fais confiance.

    Voir en ligne : Notre avenir !

    Article
    Un message, un commentaire ?