Elections

Saint-Pierre : “Échange contrat précaire contre vote”

Témoignages.re / 7 mars 2008

Élie Hoarau a adressé hier une plainte au Procureur de la République. En voici de larges extraits.

« (...) De nombreuses personnes [viennent] de se voir embauchées à compter du 15 février 2008 sur des contrats d’une durée de six mois.
(...) Nous avons pu recenser, sans pouvoir prétendre à l’exhaustivité, 195 de ces contrats dits “contrats d’avenir”.
(...)
Il ne peut être question pour nous de montrer du doigt celles et ceux qui ont accepté ces contrats, tant il est vrai que le nombre de personnes privées d’emploi est important à Saint-Pierre. Par contre, il n’est pas possible d’accepter qu’à la tête de la municipalité, des personnes tablent ainsi sur la détresse des gens sans travail et usent des deniers de l’État pour capter un nombre important de voix avant même que le scrutin ne débute.
(...)
La municipalité de Saint-Pierre, sous la responsabilité du maire sortant, a décidé de recourir aux mêmes moyens que ceux qui avaient conduit le Conseil d’État à annuler les élections de Juin 1995 à Saint-André. Ces moyens sont frauduleux. Ils contreviennent aux dispositions tant législatives que réglementaires du Code électoral ainsi qu’à celle du Code pénal réprimant ces manœuvres déloyales qui n’ont d’autre but que - au moyen des deniers publics - de fausser l’expression du suffrage universel.
Telles sont les raisons de cette plainte à laquelle je vous saurais gré de bien vouloir donner la suite légale qu’elle comporte.
(...)