Elections

Trois-Bassins : l’union pour répondre aux attentes de la population

Municipales et Cantonales : Rassemblement autour de Roland Ramakistin

Manuel Marchal / 14 mars 2008

La dynamique d’union est en marche dans la commune des Hauts de l’Ouest. Guillaume Elisabeth et Franck Aly appellent à voter dimanche pour Roland Ramakistin au deuxième tour des Municipales et des Cantonales. Cette union répond aux attentes de la population qui souhaite un profond changement à Trois-Bassins. Un souhait manifesté par près de 60% des suffrages dimanche dernier.

JPEG - 16.6 ko
A Trois-Bassins, Roland Ramakistin rassemble autour de lui toutes les forces du changement.
(Photo Toniox)

Le vent du changement souffle à Trois-Bassins. Dimanche dernier, Pierre Heideger, maire sortant, a été mis en minorité au premier tour des Municipales et des Cantonales. Il n’a pu réunir qu’à peine 41% des suffrages. Il est talonné par Roland Ramakistin, qui a réalisé un score de 39,52% aux Municipales, et 37,45% aux Cantonales. A l’annonce des résultats devant la Mairie dimanche soir, la population rassemblée a senti qu’un changement était à portée de main.
Pour faire évoluer la situation politique à Trois-Bassins, une seule stratégie est adoptée : le rassemblement. Guillaume Elisabeth et Franck Aly ont en effet décidé d’appeler à voter pour Roland Ramakistin. Ils répondent ainsi aux attentes de la population (voir encadré) qui s’est largement mobilisée dimanche dernier pour affirmer une volonté : mettre en place une nouvelle équipe à la Direction de la commune.
La tête de liste de "Pour un changement à Trois-Bassins" rassemble donc les espoirs de la population qui lutte pour placer la commune des Hauts de l’Ouest sur les rails du développement.
A Trois-Bassins, le taux de chômage est important, et le développement est en panne. Pourtant, la commune possède des atouts qui pourraient être transformés en création d’emplois durables. Sortir de cette situation suppose une autre politique.
Roland Ramakistin souligne l’importance de ces soutiens. Ils ne peuvent qu’amplifier la dynamique de la victoire. « Tout est en place pour un bon second tour », précise-t-il, « nous sommes tous mobilisés et nous motivons les abstentionnistes du premier tour à voter pour le changement à Trois-Bassins ».

Stratégie plébiscitée

Roland Ramakistin rappelle pourquoi la population souhaite voir évoluer sa direction politique. « Il n’y a aucun développement économique à Trois-Bassins, aucun développement du tourisme, la route des Tamarins passe sur le territoire de la commune sans qu’elle y soit raccordée ». Et d’ajouter qu’« en 18 ans, le maire sortant n’a pas fait grand chose ». D’où un sentiment partagé par une grande partie de la population : celui d’être oublié.
La stratégie du rassemblement est plébiscitée par la population, poursuit Roland Ramakistin, l’union lève un nouvel espoir et son adhésion à notre projet grandit, dit-il en substance.
Dimanche dernier, les Trois-bassinois avaient voté à près de 60% pour le changement dans leur commune. Le rassemblement autour de Roland Ramakistin permettra de concrétiser politiquement la volonté massivement exprimée au premier tour en apportant une réponse concrète aux attentes de la population.

Manuel Marchal


L’union en marche

Guillaume Elisabeth : « Volonté de changement exprimée par le peuple »

Mercredi matin, Guillaume Elisabeth a donné la consigne de voter pour Roland Ramakistin. Il était arrivé en troisième position avec plus de 10% des suffrages aux Municipales et aux Cantonales.
Ce rassemblement répond à la volonté de changement exprimée par le peuple, indique Guillaume Elisabeth. Il s’élève contre les pratiques du maire sortant. L’appel à voter Roland Ramakistin a été soumis au vote des colistiers de la liste. Il a été approuvé par 27 voix pour et 2 abstentions.
Guillaume Elisabeth veut faire évoluer sa commune, et cela passe par une stratégie de rassemblement autour du porteur de ce projet le mieux placé à l’issue du premier tour. D’où la décision d’un soutien sans condition à Roland Ramakistin.


Répondre à l’attente de la population

Franck Aly : « On se devait de faire l’union »

Dimanche soir, Franck Aly, tête de liste socialiste, a appelé au rassemblement autour de Roland Ramakistin.
Franck Aly du Parti socialiste était arrivé en quatrième position dimanche dernier avec 8% des suffrages aux Municipales. Aux Cantonales, Pierre Bourgogne du PS était au même rang, avec 10,17%.
Franck Aly a appelé dimanche soir au rassemblement des forces de progrès aux Municipales et aux Cantonales. Un des objectifs est de faire barrage à un maire qui soutient la politique de Nicolas Sarkozy. Or, les mesures prises par le gouvernement aggravent la situation de la population.
« On se devait de faire l’union », ajoute-t-il, « la population a exprimé sa volonté d’union dimanche ». Le vote de dimanche dernier a montré que la population rejette la casse sociale et se mobilise pour le changement, précise-t-il. Un accord a été trouvé avec Roland Ramakistin. Il a débouché sur une fusion des listes avec 4 places pour la liste de la section socialiste.
Depuis son appel à l’union, Franck Aly participe aux meetings aux côtés de Roland Ramakistin. Et il souligne que l’union s’élargit de jour en jour et « va faire tâche d’huile d’ici dimanche soir ».



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • Pierre HEIDEGER, c’est l’asphyxie pour nous Réunionnais en Métropole. Après avoir vendu la Maison de La Réunion- jamais remplacée- Après nous avoir supprimé notre journal "Présence Réunionnaise " notre seul lien de la communauté -avec ses 37 000 abonnés- Après avoir liquidé l"association "VOYAGE-MOBILITE" asociation qui permettait à des créoles au petit salaire de pouvoir revoir leur Ile. Après avoir "supprimé" la Fédération Nationale des Association Réunionnaise en Métropole,en favorisant l’ association A.R.C.C. il vient de "lacher" celle -ci . Cette association culturelle se retrouve dans la rue. La démocratie à la HEIDEGER , c’est de ne pas répondre aux demandes exprimées par les Présidentes et Présidents des associations lors de leur forum alors que la direction du Conseil Général a reconnu la qualité des travaux. Demander à Pierre HEIDEGER une démocratie participative c’est lui supprimer ses interventions de bon apôtre : le clientélisme. Madame Patricia HOARAU, sa collègue du Conseil Général , insulte les associations Réunionnaises dans un article paru dans le Quotidien : Pierre HEIDEGER se tait. Enfin le Délégué Interministériel P. KARAM,son ami, refuse toute représentativité à notre communauté en Métropole, pire ce Délégué Interministériel refuse de considérer le personnel de l’ antenne du Conseil Général à PARIS comme partenaire, comme interloccuteur pour tout ce qui est de la Réunion : Pierre HEDEGER se tait. Son ami ? Non ? Il poursuit inlassablement sa politique d’asphyxie de notre communauté. Voilà ce qu’est Pierre HEDEIGER pour nous.

    Voir en ligne : Trois-Bassins:l’union pour répondre aux attentes de la population

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • monsieur le maire bonjour vous avez promis du travail avant les elections de 2008 ou ca en est ? ne faite pas comme l ancien maire tennez vos promesses ou taisez vous decevez la population . vous faite rien que pensez vous faire pour la population NE NOUS MENTEZ P LUS TENNEZ VOSPROMESSES

    Article
    Un message, un commentaire ?