Elections

Un large rassemblement autour de Roland Robert

Élections municipales à La Possession

Témoignages.re / 5 mars 2008

Des colistiers de Roland Robert se sont rassemblés hier après-midi à la permanence du candidat. Qu’ils soient issus de la société civile ou de partis autres que le PCR, ils renouvellent tous leur engagement auprès de Roland Robert, face à des candidats qui tentent de leur mettre des bâtons dans les roues.

À quelques jours du premier tour des Municipales, Roland Robert et ses colistiers de la société civile et des autres partis politiques ont donné rendez-vous à la presse. Attaqués de toute part pour leur engagement aux côtés du maire sortant, les colistiers ont tenu à clarifier ce ralliement. Jean-Hugues Savigny du PS, Cyrille Lebon du MGER, Marie-Andrée Payet du PSR, Jean-Yves Sinimalé de sensibilité de droite, Elodie Suray, porte-parole des jeunes et de la société civile, étaient présents.
L’occasion de tordre le cou aux contrevérités véhiculées pour tromper et alarmer la population. Ainsi, il se dit que, une fois élu, le maire va fermer la poste de Dos d’Ane ou encore que les familles en indivision sur le terrain Zémia vont être expulsées. Autre manœuvre dénoncée lors de cette réunion, les déclarations de l’ancien premier adjoint Lilian Malet. Il affirme se présenter aux élections pour lutter contre la corruption et l’affairisme.
Les colistiers de Roland Robert font aussi l’objet de coups bas. Jean-Hugues Savigny est attaqué par la section socialiste de La Possession pour avoir rejoint la liste de Roland Robert. L’un des représentants de la section, Roland Lallemand, a demandé l’exclusion de Jean-Hugues Savigny du Parti Socialiste. Le colistier de Roland Robert a informé la presse qu’il était toujours membre du parti et qu’il restait secrétaire fédéral. Comme les autres colistiers, il explique ce ralliement par la pertinence du programme du candidat communiste.
Cyrille Lebon (MGER) a souligné l’absence d’un engagement en faveur de l’écologie dans les programmes des autres candidats. Que ce soit l’usine thermique, la problématique de l’eau et de l’assainissement, ces sujets sont ignorés par ces candidats.
Marie-Andrée Payet (PSR), très active dans la lutte contre le chikungunya grâce à l’association Les Sentinelles, a également justifié son engagement aux côtés de Roland Robert à ce sujet.
Enfin, Jean-Yves Sinimalé a décidé de rejoindre la seule candidature qu’il juge crédible. Les autres programmes, a-t-il expliqué, n’annoncent rien de convaincant pour la commune.
Elodie Suray s’engage pour la première fois sur une liste. Elle estime que c’est une chance pour les jeunes de La Possession, et qu’elle pourra les représenter au mieux en s’appuyant sur l’expérience d’un maire qui a fait ses preuves. Roland Robert et ses colistiers considèrent qu’ils sont sur la bonne voie pour remporter la victoire à ces élections.

Edith Poulbassia