Local

« Berguitta » : reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour lSaint-Philippe

Témoignages.re / 27 mars 2018

JPEG - 73.8 ko

L’arrêté interministériel du 21 février 2018, publié au Journal Officiel le samedi 24 mars 2018, reconnaît l’état de catastrophe naturelle pour la commune de Saint-Philippe au titre des inondations et coulées de boue du 18 au 19 janvier 2018 liées au passage du cyclone « Berguitta » à proximité de La Réunion.

Dans cette commune, les personnes physiques et morales assurées ayant subi des dommages disposent d’un délai de 10 jours ouvrés à compter de cette date de publication pour faire parvenir à leur compagnie d’assurance un état de leurs pertes afin de bénéficier des dispositions de la loi du 13 juillet 1982, étendue aux départements d’outre-mer par la loi n° 90-509 du 25 juin 1990. L’assureur disposera ensuite d’un délai de trois mois pour verser les indemnisations.

Pour rappel, suite aux dégâts générés par « Berguitta », le Gouvernement avait déjà reconnu l’état de catastrophe naturelle pour dix communes (Cilaos, L’Entre-Deux, L’Étang- Salé, Le Tampon, Les Avirons, Petite-Île, Saint-Joseph, Saint‑Leu, Saint-Louis, Saint-Pierre) du département dans le cadre d’une procédure accélérée le mardi 30 janvier 2018.