Local

Enfin, une nouvelle caserne de pompiers à Saint-André !

Paul Dennemont / 18 juillet 2018

Le nouveau Centre d’Incendie et de Secours de Saint-André a été inauguré hier matin par le maire Jean-Paul Virapoullé, en présence du Président du Conseil Départemental, du Préfet de la Réunion, du colonel départemental du SDIS et de plusieurs élu(e)s. Ceux de l’opposition municipale n’ayant pas été conviés.

JPEG - 68.1 ko

Ce nouveau Centre de Secours situé dans la zone d’activité Andropolis sur un terrain de près de 5000 m2 était très attendu par les sapeurs-pompiers et s’avérait indispensable pour répondre efficacement aux besoins de la population de la commune qui approche les 60 000 âmes aujourd’hui.

La première pierre avait été posée en mai 2016 par l’ancienne présidente du Département. La caserne d’un coût de 3 millions d’euros devait être livrée début 2017. Elle aura pris un an de retard. Financé à 80 % par le Département et 20 % par la commune, le nouveau centre de secours est composé de 2 corps de bâtiments couvrant 1000 m2 de surface. Une belle structure au service de la centaine de sapeurs-pompiers professionnels et volontaires de la ville et qui va incontestablement améliorer la qualité de leurs interventions pour la plus grande satisfaction de la population.

Dans son intervention, le Maire de Saint-André a naturellement, comme les autres intervenants, vanté cette réalisation, mais a aussi tenu à expliquer le « choix judicieux » de l’emplacement mis à disposition du SDIS par la commune et qui se situe dans le périmètre du nouveau Centre-ville prévu dans le NPRU, et à proximité du futur centre commercial. Sauf que selon l’élu municipal PCR, Jacky The-Seng, le Maire feint d’ignorer que le projet dans son ensemble avait été initié par l’ancienne majorité, et que la mise à disposition du terrain au profit du SDIS avait été à l’époque désapprouvée par Jean-Marie Virapoullé, alors conseiller municipal d’opposition qui avait voté contre !

Cela étant, peu importe aujourd’hui, qui a porté ou réalisé le projet. L’inauguration de ce bel outil ne doit aucunement être source de polémique. L’essentiel reste l’intérêt de la population. Mais ces précisions semblaient utiles.

Paul Dennemont