Local

Fête des mères à Domenjod : une rose pour le dire

Initiative de l’association Prends un assoir

Marlène Sitouze / 25 mai 2019

A l’occasion de la Fête des Mères, au cours d’une cérémonie de distribution de roses ce vendredi, l’association Prends un asseoir, présidée par Guy Zitte a mis à l’honneur les mamans des personnes détenues à la prison de Domenjod. Une rose aux couleurs réconfortantes de l’amour et de la compassion.

JPEG - 99.3 ko
Guy Zitte, le Président, épaulé dans cette journée placée sous le signe de l’Amour par les bénévoles de l’association Prends un asseoir : Fabienne Fleuris , Sœur Pauline, Réla Gibraltar et Céline Lof.

Journée placée sous le signe de l’émotion en ce Vendredi 24 mai 2019 au Centre de Détention de Saint-Denis où tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, un même sentiment de joie mêlée à de la souffrance était palpable :
En effet, la traditionnelle distribution de roses organisée par l’Association Prends un assoir à l’occasion de la Fête des Mères a été empreinte d’une grande émotion.
Au nom de sa petite et dynamique équipe, Guy Zitte, le président de la structure, secondé par les bénévoles, a remis aux parentes des personnes incarcérées une rose.

JPEG - 67.9 ko
Une photo et une rose pour se souvenir qu’au bout du tunnel, il y a la Lumière.

La distribution s’est déroulée à l’issue de chaque parloir. Le petit présent a sonné de nouveau comme une main tendue à ces personnes encouragées à ne pas baisser les bras et à puiser dans l’amour et l’espérance de nouvelles forces pour continuer à aller de l’avant.

« Cette distribution de roses constitue l’un des rendez-vous incontournables de notre association depuis sa création, il y a vingt ans. Notre geste est sans jugement envers les détenu(e)s et envers leurs familles. Nous savons et constatons une grande souffrance de part et d’autre. Nous n’avons d’autre arme que la pratique de la charité, de l’amour et de la compassion pour accompagner ces familles qui nous demandent de l’aide face à leurs démarches administratives. Et, aujourd’hui, c’est ce même sentiment d’ouverture sur l’autre qui nous anime. Et, nous sommes heureux d’avoir pu susciter un sourire en guise de promesse de garder le moral » s’est félicité Guy Zitte.

JPEG - 57.2 ko
Une photo et une rose pour se souvenir qu’au bout du tunnel, il y a la Lumière.

En ce vendredi 24 mai 2019, à n’en pas douter, L’association Prends un asseoir a de nouveau réussi un nouvel exploit : repousser encore plus les murs de l’indifférence en consolidant la passerelle jetée entre le monde du « dedans » et le monde du « dehors » : un même monde avec des personnes ayant toutes droit au respect de leur dignité humaine. Une rose est venue rappeler ce principe.

JPEG - 80.6 ko